Un jet de mégot accidentel serait à l'origine de l'incendie de Saint-Cannat. (Vues aériennes)

Le feu de Saint Cannat ne progresse plus / © Maxppp
Le feu de Saint Cannat ne progresse plus / © Maxppp

Le feu est maîtrisé ce dimanche à Saint-Cannat dans les Bouches du Rhône. Ce sont 1000 pompiers qui luttaient depuis samedi 15h30 contre ce très gros feu qui a ravagé 750 ha de forêt dans le pays d'Aix. Un je de mégot serait à l'origine du sinistre.  

Par Jacques Paté

Une enquête est ouverte et confiée à la gendarmerie selon Rémy Avon, vice-procureur de la République du TGI,  tribunal de grande instance d'Aix en Provence.  Le magistrat a confié aussi qu'en l'état des investigations, l'hypothèse criminelle  semble exclue.
L'enquête privilégie donc la piste accidentelle et notamment l'hypothèse d'un jet de mégot en bord de route. Les investigations qui se poursuivent sur le terrain devraient déterminer les circonstances du départ de feu


2 reprises de feu à St-Cannat / © France 3
2 reprises de feu à St-Cannat / © France 3

L’incendie de Saint Cannat présente depuis 16H30 ce dimanche deux reprises dont une sur la lisère gauche toujours très active. 800 pompiers et plus de 150 engins sont toujours mobilisés pour sauvegarder les maisons et de  nombreux points sensibles.  L’incendie est à proximité de la D18 entre Saint Cannat et Eguilles. Plus de 200 engins sont mobilisés ce soir à 18h 30, des moyens aériens sont venus en renfort, à savoir : 5 Canadair, 1 Dash et 2 trackers.  Les habitants de cette zone doivent se montrer prudents en restant à l’intérieur de leur maison et ne surtout pas prendre leur véhicule pour évacuer.



Retour sur 24 heures de lutte acharnée contre le feu


Le feu qui a déjà parcouuru près de 750 hectares de forêt à Saint-Cannat, dans la région d'Aix-en-Provence était  toujours actif ce matin.  Mais selon la Préfecture des Bouches- du- Rhône, l'incendie est en passe d'être circonscrit . Ce sinistre , nourri par 3 foyers différents,  s'étend sur 7 kilomètres environ et les 15  canadairs,  qui ont stoppé leurs rotations cette nuit ont  repris du service ce matin.

Les canadairs en pleine action / © Pompiers 13
Les canadairs en pleine action / © Pompiers 13




 Plusieurs habitations ont été évacuées et les sapeurs pompiers recommandaient aux riverains, non directement menaçés par le feu, de rester chez eux. En effet, en prenant leur voiture, ils couraient  le risque de se retrouver piéger par ce très gros incendie et par les fumées épaisses. Une quarantaine de personnes a passé la nuit dernière  dans la salle communale de Saint-Cannat. Deux maisons d'habitation ont  été détruite par les flammes , ainsi qu'un hangar et une maison non habitée, mais on ne déplore aucun blessé.  Un haras a également été évacué. La ligne Tgv avait  été interrompue dans la soirée et le trafic Marseille Paris a  repris dès  ce matin.

Sylvie Garat, Journaliste reporter d'images France 3 Provence-Alpes / © France 3
Sylvie Garat, Journaliste reporter d'images France 3 Provence-Alpes / © France 3

L'origine du feu n'est pas connue, une enquête est en cours. Sur France bleu Provence, le maire de Saint-Cannat évoquait un mégot jeté par la vitre d'une voiture. C'est l'hypothèse la plus sérieuse qui fait l'objet d'investigations pour déterminer les circonstances de ce départ de feu 


 Les températures élevées conjuguées au  mistral qui soufflait par rafales dépassant les 100 kilomètres heure ont certainement attisé le feu. 
Les fumées étaient  visibles jusqu'à Marseille où une odeur de "brûlé" était même ressentie. 

Communiqué des Pompiers 13

Le feu parti de Saint Cannat vers 15h15 a désormais parcouru une superficie d’environ 750 hectares.
Si la tête du feu ne progresse plus, deux parties sont encore très actives (sur la partie avant gauche et au milieu du flanc droit).
Les moyens aériens ont cessé leur intervention à la tombée de la nuit mais près de 800 pompiers restent engagés. Les pompiers des Bouches-du-Rhône sont appuyés par de nombreux renforts extra-départementaux.
Par mesure de sécurité le trafic sur la ligne LGV a été temporairement interrompu mais il devrait reprendre avec les premiers trains du matin.
L’action des pompiers a permis de sécuriser les habitants et d’éviter une propagation dans le village d’Eguilles.  
La lutte va se poursuivre toute la nuit et dès le lever du jour un appui aérien reprendra.

Sur le même sujet

Croissants : faut-il un label "tradition" ?

Près de chez vous

Les + Lus