Les ténors politiques éliminés dès le premier tour dans les Alpes-Maritimes

Rudy Salles (UDI), Anne Satonnet (LR), Olivier Audibert-Troin (LR) et Xavier Beck (LR) ont été éliminés dès le premier tour des élections législatives. / © MAX PPP
Rudy Salles (UDI), Anne Satonnet (LR), Olivier Audibert-Troin (LR) et Xavier Beck (LR) ont été éliminés dès le premier tour des élections législatives. / © MAX PPP

Le premier tour des législatives  sur la Côte d'Azur a réservé son lot de surprise.  Contre toute attente, le centriste Rudy Salles, mais aussi les candidats Les Républicains Anne Sattonnet, Xavier Beck et Olivier Audibert-Troin n'ont pas passé le premier tour.

Par Catherine Lioult

Cela aurait pu être un clapotis. Mais à l'issue de ce premier tour des élections législatives, c'est un véritable tsunami La République en Marche ! qui a déferlé en France. La Côte d'Azur n'a pas été épargnée et elle a emporté sur son passage quatre candidats, éliminés dès ce dimanche.


RUDY SALLES 

Le député sortant dans la 3è circonscription des Alpes-Maritimes, élu au Palais Bourbon depuis 1988, postulait pour un 7è mandat.
A 62 ans, l'adjoint au maire de Nice, avocat de formation, tourne la page. En 1993, alors jeune député, il avait battu Jean-Marie Le Pen alors patron du FN. Cette fois, il devra laisser la place soit au candidat macroniste, Cédric Roussel, 44 ans, qui a obtenu 31, 91% des suffrages, soit à Philippe Vardon, ex identitaire, qui porte les couleurs du FN et qui compte 21,25 % des voix au premier tour.


ANNE SATONNET

Pour Anne Sattonnet,  candidate LR UDI de la  2è circonscription ( Soit Grasse, Vence, Carros, 72 communes au total), la tâche n'était pas aisée. Adjointe au maire de Vence, Loïc Dombreval, elle l'affrontait sur le terrain des législatives. Le centriste avait pris la casquette de la République en Marche, ce qui lui a réussi. 
Avec 35,34% des voix,  il arrive très largement en tête devant le candidat FN Jérôme Cochet. Anne Satonnet arrivée en troisième position  (21,04%) n'a pu se maintenir. Un remaniement devrait avoir lieu dans l'attribution des délégations au sein du conseil municipal de Vence.


XAVIER BECQ

Dans la 4è circoncription, soit le secteur Mentonnais, Xavier Becq est lui aussi emporté par la vague Macron.
Le maire de Cap d'Ail, 63 ans,  se voyait bien sur le siège laissé vacant par le maire de Menton, Jean-Claude Guibal, siège qu'il avait occupé de 1995 à 1997, mais avec un score de 20,36%, il arrive en troisième position et il est donc disqualifié.
Alexandra Valetta-Ardiddon forte de 28,23 % affrontera dimanche prochain le frontiste Olivier Bettati 23,36 %.

OLIVIER AUDIBERT-TROIN


Dans la 8è circonscription du Var, c'est une vraie surprise : le député sortant LR, Olivier Audibert-Troin, 56 ans, n'est pas qualifié pour le second tour avec 11,38% des voix. Large vainqueur avec 32,62% des suffrages, Fabien Matras (LREM) a profité de la vague présidentielle et arrive en tête devant le candidat FN, Pierre Jugy,  qui remporte la seconde place à 281 voix près.  
Olivier Audibert-Troin reste conseiller municipal à Draguignan.

C'est une vraie déception. J'ai vraiment tout donné pendant cinq ans en travaillant avec acharnement sur tous mes dossiers


a t-il déclaré une fois les résultats connus.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Jouques, "Territoire zéro chomage"

Près de chez vous

Les + Lus