Le Toulonnais Sébastien Destremau s'arrête quelques heures dans le Pacifique

Armel Le Cléac'h et Alex Thomson sont toujours en tête du Vendée Globe. Ils naviguent actuellement dans l'Atlantique au large des côtes brésiliennes. Loin derrière, le Varois Sébastien Destremau,  dernier de la flotte, n'est pas encore entré dans le Pacifique.

Par AV avec Jean-Louis Boudart

14.000 kilomètres séparent le Varois Sébastien Destremau sur Technofirst Faceocean les deux leaders du Vendée Globe, Armel Le Cléac'h et Alex Thomson. Cet écart, énorme, va encore s'accroître dans les jours à venir.

Avant de partir à l'assaut du Pacifique, le Toulonnais a décidé de s'arrêter au sud de l'Australie, en Tasmanie,afin de vérifier l'état de son mât. Selon le règlement de la course, il n'a droit à aucune assistance extérieure. Au mouillage, et à l'abri, le skipper devra se débrouiller seul. 

"Peut-être qu'il n'y a rien du tout, que c'est tout neuf là-haut et que je m'inquiète pour rien", explique-t-il prudent, "peut-être, mais comme je ne sais pas, eh bien, j'y vais. Et je vais me débrouiller. je vais faire un bon check du mât et repartir".

Alors que les deux leaders ont déjà effectué les 4/5 du parcours, Sébastien Destremau va lui entamer la deuxième moitié de ce tour du monde à la voile en solitaire. Son objectif est de terminer la course. Onze bateaux ont déjà été contraints à l'abandon. Dans ces conditions, rentrer aux Sable-d'Olonne serait déjà un exploit pour le skipper toulonnais. 
Destremau dans le Pacifique


Sur le même sujet

Massileo

Près de chez vous

Les + Lus