Draguignan (83) : des cochons dessinés sur une salle de prière musulmane

Le lieu de culte est géré par l'association Les Amis du Maghreb de Draguignan / © f3
Le lieu de culte est géré par l'association Les Amis du Maghreb de Draguignan / © f3

La porte d'une salle de prière musulmane de Draguignan dans le Var a été recouverte de tags islamophobes dans la nuit de ce mardi à mercredi. 

Par @annelehars

L'une de ces affichettes, qui promet la "bienvenue aux ennemis de la France", est signée du réseau d'extrême-droite "France nationaliste" et accompagnée d'une croix celtique, l'emblème du mouvement d'extrême droite Ordre nouveau, actif à la fin des années 60.

Les fidèles et l'imam ont découvert ces inscriptions tôt ce matin à leur arrivée sur ce lieu de culte géré par l'association Les Amis du Maghreb, à l'heure de la première prière de la journée, à 06h30. Alertée par les responsables de la salle venus déposer plainte, la police est venue faire les premières constatations et relevés d'usage.

Images tournées ce mercredi :

Draguignan (83) : des cochons dessinés sur une salle de prière musulmane
La porte d'une salle de prière musulmane de Draguignan dans le Var a été recouverte de tags islamophobes dans la nuit de ce mardi à mercredi.

"Il s'agit du 35e acte islamophobe recensé en France depuis les attentats commis à Paris le 13 novembre", indique Abdallah Zekri, secrétaire général du Conseil français du culte musulman et président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, qui rappelle avoir "condamné avec la plus grande vigueur ces actes barbares et ce carnage commis par des terroristes qui n'ont rien à voir avec l'islam".

Après les attentats contre Charlie Hebdo, son observatoire avait relevé quelque 178 actes antimusulmans au cours du seul mois de janvier sur la base des plaintes et mains courantes déposées auprès des services de police et de gendarmerie. - avec AFP -

Réaction du Préfet du Var :

Dans un communiqué, le Préfet du Var a "condamné avec la plus grande fermeté cet acte et réaffirme son attachement au vivre-ensemble et au principe de laïcité qui doit permettre à chacun, d’exercer paisiblement sa liberté de culte dans le respect des institutions de la République."

Sur le même sujet

Fabrice Landreau, du RCT, avant le déplacement à Trévise (83)

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés