Les touristes donnent de moins en moins de pourboires

laisser un pourboire, un geste de plus en plus rare selon les restaurateurs. / © France 3 Côte d'Azur
laisser un pourboire, un geste de plus en plus rare selon les restaurateurs. / © France 3 Côte d'Azur

Doit-on rendre obligatoire le pourboire ?  L'union des métiers de l'hôtellerie et de la restauration ne le souhaite pas pour l'instant. Une certitude en revanche, l’usage du pourboire a tendance à disparaitre dans le Var comme partout en France.

Par Laurent Verdi

Les Varois et les touristes donnent de moins en moins de pourboire
Auteurs : Alexandre Dequidt et Didier Beaumont

50 centimes, 1 euro... la coutume veut qu'on laisse un pourboire en plus de l'addition dans les café et restaurants.

« J'estime qu'à partir du moment où on a été servi avec un sourire ça mérite, c'est une façon de marquer une satisfaction », explique un client d'un établissement de Sainte-Maxime, dans le Var.


Mais cette pratique disparait peu à peu, un manque à gagner pour les serveurs

"Malheureusement de pire en pire", déplore Cédric Garcia, serveur varois.


Crise économique, baisse du pouvoir d'achat, paiement par carte bancaire sont évoqués pour expliquer cette tendance. Sur la côte d'azur, le pourboire continue malgré tout d'exister grâce à la nombreuse clientèle étrangère beaucoup plus généreuse. Cette baisse  est une vrai inquiétude pour la profession qui a de plus en de mal à trouver des employés. L'attrait du  pourboire était un argument pour recruter plus facilement.

Sur le même sujet

A Nice, des migrants qui n'ont pas pu déposer une demande d'asile font appel à la justice

Près de chez vous

Les + Lus