Avignon : oubliée dans le train, Emmanuelle, handicapée, se retrouve à Paris au lieu de Grenoble

© France 3 Côte d'Azur
© France 3 Côte d'Azur

Une étudiante de 28 ans , handicapée en fauteuil roulant,  a été "oubliée" par la Sncf . Emmanuelle devait descendre à Avignon, pour se rendre à Grenoble. Elle  arrivera à destination avec 5 heures de retard et en passant par Paris ! Un beug dans le  systeme selon la Sncf

Par Jacques Paté

C'est une mésaventure désagréable qu' Emmanuelle raconte à nos confrères de LCI. La jeune femme devait se rendre à Grenoble en train depuis Vintimille, à la frontière italienne.
Elle y arrivera avec 5 heures de retard et en faisant un détour par ... Paris !
Handicapée, elle se déplace en fauteuil roulant électrique et avait souscrit à l’offre ‘Accès Plus’ de la SNCF, qui permet à toute personne en situation de handicap d’être prise en charge gratuitement pendant son voyage. 
Une fois arrivée en gare d'Avignon, sa gare de correspondance pour Grenoble, Emmanuelle constate qu'aucun agent de la  Sncf n’est là pour la prendre en charge et la faire descendre du wagon.

Attention au départ !

Après trois minutes d’arrêt à Avignon, le train repart. Pour Paris. Et Emmanuelle est toujours à bord. La contrôleuse du train est alertée de la situation  par des voyageurs.  
A l'arrivée, gare de Lyon à Paris, les ennuis continuent.  Les agents n’avaient  pas non plus été prévenus de sa présence et des difficultés de son voyage.
Un agent parisien, sensibilisé par un voyageur,  finit par prendre Emmanuelle en charge et la conduit au bureau d'accueil des voyageurs des personnes handicapées. La Sncf parvient à lui trouver une place dans un train pour Grenoble. Cette doctorante en neuroscience arrivera à destination peu avant 21 heures au lieu de 16 heures.
Emmanuelle va leur faire parvenir une lettre ce jeudi.

Que s'est il passé ?


France 3 a contacté la Sncf  à Marseille, le service Presse nous a répondu qu'il y avait effectivement eu un "beug  dans le système" qui ne doit pas remettre en cause la crédibilité du service qui fonctionne bien et rend service gratuitement et quotidienenment à de nombreux voyageurs handicapés. 
D'après la Sncf, le beug vient du fait que le voyage a débuté dans une gare internationale italienne à Vintimille. Or les agents Sncf étaient bien présents à l'accueil dans le hall de  la gare d'Avignon pour  prendre en charge et installer Emanuelle dans le train pour Grenoble. Ils ne savaient pas en revanche qu'elle se trouvait à l'intérieur du train Vintimille/Paris. La Sncf a pris contact sans attendre avec la cliente  nous a précisé l'attaché de presse





Sur le même sujet

Jouques, "Territoire zéro chomage"

Près de chez vous

Les + Lus