Vaison Danses, 20 ans déjà !

© Olivier Houeix
© Olivier Houeix

Ouvert en 1996 par la célèbre "Messe pour le temps présent" de Maurice Béjart, le festival Vaison Danses a su resté voué à toutes les danses au fil de ses éditions. Le programme 2016, fidèle à cette ligne, affichera du 4 au 29 juillet une palette de styles représentative de la création actuelle.

Par Pernette Zumthor

Créer un esprit festival à Vaison-la-Romaine


Amorcé lors de l'édition précédente, l'ancrage de Vaison Danses dans la cité est un objectif ambitieux que Bernadette Stalmans, directrice du festival, réaffirme avec force.

Pour être ce lieu et ce moment - récurrent et défini dans l’année - de découverte et d’initiation à des oeuvres artistiques, pour être ce moment privilégié d’échanges et de partage entre une communauté de festivaliers et la population, le festival doit aussi exister dans des espaces ouverts et gratuits de la cité.








Pour joindre la parole aux actes, le festival s’ouvrira le lundi 4 juillet au Théâtre Antique par un spectacle du Ballet junior du Conservatoire National à Rayonnement Régional de Toulon et par une création de la Compagnie de danse Françoise Murcia, installée à Vaison. Si passants, touristes, habitants, estivants et festivaliers se mélangent en prenant part ensemble à un événement, le pari sera gagné.

Vaison Danses édition 2016



La programmation 2016

au théâtre antique

le 12 Juillet
L'américain Alonzo King avec 2 pièces :
Shostakovitch : Sur des extraits de quatre quatuors à cordes du compositeur Dmitri Shostakovich, Alonzo King donne à la technique du ballet classique un nouveau potentiel d’expressivité.
Writing Round : C’est une pièce flamboyante et lyrique, accompagnée de musiques sacrées des traditions juive, chrétienne, musulmane et bouddhiste tibétaine.

Le physique en danse est à la portée de n'importe qui, dit-il. La difficulté est que le ­mouvement prenne sa source dans l'intelligence et le cœur.


Le 18 juillet
L.A Project de Benjamin Millepied
avec 3 pièces
Hearts & Arrows : création originale signée Benjamin Millepied rend hommage aux reflets hypnotiques des pierres, sur une musique spécialement composée par David Lang
Murder Ballades : adaptation d’une pièce du jeune chorégraphe américain Justin Peck
Quintett : reprise de l’un des chefs d’oeuvre de William Forsythe.

Le 20 juillet
En Plata d'Enclave Espagnole
La compagnie Enclave Espagnole a été fondée par deux danseurs étoiles du Ballet National d’Espagne à la technique irréprochable, Antonio Pérez et David Sanchez. Leur spectacle est une très belle fresque grand public, haute en couleurs dont la dimension patrimoniale est évidente : à partir de ses racines, les deux chorégraphes recherchent à diffuser la culture espagnole, tout en exprimant leur vision personnelle de la danse.

Les 23 et 24 juillet
Angelin Preljocaj 
Duos mythiques
Chez Preljocaj, les duosdisent toute l’amplitude de son vocabulaire chorégraphique, sa prédilection pour les textes mythiques ou sacrés, son goût pour l’introspection des êtres et la valeur des symboles. La danse, virtuose, y est somptueuse.

Les 28 et 29 juillet
Thierry Malandin 

Cendrillon : Un spectacle narratif fabuleux, à la chorégraphie aérienne et extrêmement inventive. La partition de Serge Prokofiev rajoute une touche de modernité à ce spectacle plein d’humour et de poésie.

 



Liens utiles

Le site officiel de Vaison Danses

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Concert de Céline Dion à Marseille 18 juillet 2017

Près de chez vous

Les + Lus