publicité

"Le Marseillois" aurait coulé à cause d'une panne de moteur

Le naufrage du bateau-restaurant du Vieux-Port serait dû à une panne de moteur. "Le Marseillois" a coulé ce mercredi matin en dix minutes alors qu'il était amarré en face de l'hôtel-de-ville de Marseille.

  • Olivia Malongo avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Le navire a coulé en dix minutes © France 3 Provence-Alpes

© France 3 Provence-Alpes Le navire a coulé en dix minutes

Un bateau-restaurant, amarré dans le port de Marseille depuis la fin des années 1970 face à l'Hôtel de ville, a coulé mercredi, vraisemblablement en raison d'une panne de moteur.

"Le Marseillois", qui avait fait l'objet de lourds travaux il y a quelques années et devait subir début janvier des opérations de carénage, a sombré en à peine dix minutes. Les secours ont été alertés vers 07H40 par un employé qui avait constaté la présence d'eau dans la cale, mais quand ils sont arrivés sur place, le trois-mâts "était déjà enfoncé à 80% avant de toucher le fond à 08H10". Selon les premiers éléments,

la pompe de cale, moteur qui tourne en permanence pour vider l'eau, est tombée en panne".





Risque de pollution écarté

Environ 25 marins-pompiers et deux moyens nautiques, avec 12 sauveteurs-côtiers et plongeurs, ont été dépêchés sur les lieux. Le bateau n'étant pas motorisé, le risque de pollution aux hydrocarbures a été écarté. En revanche, les déchets flottants, le mobilier notamment, ont été évacués afin de ne pas gêner la circulation des autres embarcations. Par ailleurs, un "barrage absorbant" de 70 mètres a été mis en place afin de "recueillir tout fluide qui remonterait en surface".

Le navire était devenu un restaurant depuis les années 90 © Maxppp/la Provence

© Maxppp/la Provence Le navire était devenu un restaurant depuis les années 90


Un vieux gréement construit dans les années 20 en Espagne

Ce vieux gréement en bois, un des symboles du Vieux-Port, avait été conçu dans les années 1920 à Valence, en Espagne, sur le modèle majorquin de la fin du XIXe siècle, selon le site internet du restaurant. Alors appelé le Cala Virgili, il transportait de la marchandise en vrac. Devenu obsolète au milieu du XXe siècle, le bateau se transforme en épave avant d'être sauvé par des Marseillais passionnés d'architecture navale et de rejoindre le port phocéen en 1977. 

Une épave sauvée par des Marseillais passionnés

Pour financer la rénovation du bateau, une souscription est lancée, à laquelle répondent 212 bienfaiteurs, dont le nom était inscrit sur des plaques de cuivre ornant le ventre du bateau. En 1981, il avait été rebaptisé "Le Marseillois", en mémoire d'un navire militaire marseillais offert à la marine royale sous le règne de Louis XVI. Ce n'est qu'au début des années 1990 qu'il sera reconverti en restaurant.

L'actu de votre région en vidéo

Réactions au décès de Jacqueline Pagnol

Il disait d'elle qu'elle était «son brin de poésie et de tendresse». Jacqueline Pagnol s'est éteinte, elle avait 95 ans. Elle n'était pas seulement la femme de Marcel Pagnol, elle était aussi sa source d'inspiration. C'est pour elle que l'académicien imagina et réalisa l'un de ses plus grands chefs d'oeuvre dans les années 50. Intervenants : Jacqueline Pagnol, Interview réalisée par Marc Civallero en 1995 ; Josée Boutin, Présidente de l'association " Les amis de Marcel Pagnol" ; Valérie Fédèle, Directrice du château de la Buzine Un reportage de Jean-Manuel Bertrand et Gaëlle Carra

Lire l'article
Décès de Jacqueline Pagnol, première "Manon des Sources"
les + lus