publicité

Marseille : réactions politiques après les propos de Patrick Mennucci

Les élus communistes, ceux du Modem et Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille ont tous condamné à travers des communiqués de presse, les propos tenus ce matin à la réunion communautaire de MPM ce vendredi à Marseille.

  • Par Robert Papin
  • Publié le 25/10/2013 | 17:55, mis à jour le 25/10/2013 | 17:55
Les propos de Patrick Mennucci ont soulevé un tollé des élus UMP
Les propos de Patrick Mennucci ont soulevé un tollé des élus UMP
"Je suis totalement scandalisé" c'est par ces mots que Jean-Claude Gaudin commence son communiqué. le sénateur maire de Marseille qualifie les propos de Patrick Mennucci de racistes "En effet," poursuit-il,"il est infiniment choquant que le candidat choisi par le Parti Socialiste pour le représenter aux prochaines élections municipales puisse tenir des propos racistes au sein d'une assemblée élue.
Celui qui prétend aux fonctions de Maire devrait savoir qu'il faut en permanence faire preuve de retenue et oeuvrer continuellement au rassemblement des Marseillais et non à leur division ou leur exclusion. »


Pour Jean-Marc Coppola, le chef de file des communistes pour les municipales à Marseille les propos de Patric Mennucci sont inacceptables. "Mal interprétés ou non, ils alimentent les discriminations et le rejet de l'autre. Il ne doit y avoir aucune ambiguïté sur les valeurs et les idéaux de gauche. Et la discrimination ethnique et/ou sexiste n’y a pas sa place" précise le conseiller régional et conseiller municipal communiste. Et il rajoute dans son communiqué : " Avec mes amis du Front de gauche, je défends une tout autre conception.
Le débat politique doit être exemplaire et rassembleur des femmes et des hommes que nous représentons et que nous devons respecter. Le débat politique doit se situer sur le terrain de la confrontation d'idées et de projets dans le respect des valeurs de la République. Le débat politique doit permettre de faire émerger une ambition pour sortir Marseille des crises sociales, morales et économiques.


Dans son communiqué le MODEM parle de propos navrant et trouve regrettable que la séance du conseil communautaire aît été annulée. Pour Christophe Madrolle l’élu du parti de François Bayrou à  la communauté urbaine de Marseille : «la décision de l’UMP de quitter la séance, entrainant un report du Conseil de Communauté Urbaine à une date ultérieure est une décision regrettable. »
«Ce Conseil communautaire devait traiter de sujets essentiels notamment pour Marseille, nécessitant des débats de fonds, tels que la délégation de service public sur l’eau, la stratégie européenne de MPM, ou encore l’avenir de la SNCM.» rappelle le vice-président de MPM en charge des affaires européennes.
« Prendre prétexte d’une erreur de langage, certes déplorable, de Patrick Mennucci pour politiser une question qui n’a pas sa place l’hémicycle de MPM, et pénaliser ainsi le travail de notre assemblée, est inacceptable»


Revoir notre article sur les propos de Patrick Mennucci sur Samia Ghali ICI

les + lus

les + partagés