publicité

L'Olympique de Marseille aux deux visages avant OM/ASSE

Le club olympien est sur une série de dix matches sans victoire à domicile, une sorte de malédiction que les hommes de Michel entendent bien stopper dès demain face à Saint-Etienne en ligue 1 à 14 heures au stade vélodrome pour le compte de la 27e journée de championnat.  

  • SC avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
L'entraîneur olympien espère inverser la tendance de cette série noire à domicile demain à 14h au Vélodrome face à Saint-Etienne © FRANCISCO LEONG / AFP

© FRANCISCO LEONG / AFP L'entraîneur olympien espère inverser la tendance de cette série noire à domicile demain à 14h au Vélodrome face à Saint-Etienne

Dix. Il ne s'agit pas du numéro de Lassana Diarra, le meilleur joueur de la saison de l'Olympique de Marseille, mais du nombre de match d'affilée sans gagner à domicile en L1, la pire série de son histoire en championnat.

Neuf, c'est le nombre de match sans perdre à l'extérieur, toujours en L1, une série vertueuse qui a rapporté 21 points de ses 35 points.

Cette invincibilité à l'extérieur permet à l'OM de ne pas être décroché de la course au podium, malgré sa saison catarrheuse. Saint-Etienne n'est qu'à cinq longueurs devant, mais ne pas battre les Verts pourrait bien enterrer pour de bon les espoirs de l'OM.

L'équipe de Michel a déjà raté le coche à Lyon et à Nice (deux fois 1-1) en se laissant rejoindre alors qu'elle avait ouvert le score. Et elle reste frigorifiée de la douche froide contre Bilbao, qui s'est imposé 1-0 au Vélodrome ce jeudi, en 16e aller d'Europa League.

La fin de saison approche


Le nombre de journées restantes s'amenuise (12) et tous les concurrents ne perdront pas des points en même temps, bien sûr. Pour sauver sa saison en championnat, l'OM doit enfin redevenir prophète en son stade.

 "On est les patrons" 

"Il ne faut pas dire qu'à l'extérieur on se sent mieux", conteste Rémy Cabella, "ici c'est notre stade. Mais insconsciemment on est plus libérés en déplacement."

De retour après un match de suspension contre l'Athletic Bilbao, le meneur de jeu de l'OM finit par "se demander pourquoi. On revoit les vidéos, on essaie de trouver les solutions, il n'y a pas 30.000 réponses, à nous sur le terrain de ne pas nous prendre la tête. Cela ne dépend que de nous, il fait arriver à se dire qu'à domicile on est les patrons."

"On ne trouve pas le chemin. C'est difficile face à des équipes repliées", plaide Rolando : " on essaie de trouver des espace." Le défenseur portugais cite "Angers, qui avait gagné ici sans jouer (2-1), je ne veux pas dire que pour gagner on doit bien jouer, on doit mettre la balle dans les filets et c'est tout. Pour bien jouer il faut la confiance apportée par les
résultats".


Saint-Etienne va mieux 

Cabella est d'accord: "On en discutait entre joueurs et avec le coach. Dans les matches qu'on gagne, on ne fait pas trop le jeu mais on arrive bien à contrer. S'il n'y a pas de jeu et qu'on gagne, moi je préfère gagner", dit l'ancien montpelliérain.

Il devrait retrouver son rôle de meneur, après l'expérimentation Georges-Kévin Nkoudou en deuxième attaquant contre Bilbao.
"Avec les difficultés rencontrées à domicile, Nkoudou en deuxième pointe pouvait être une solution" , explique Michel. "Mais nous ne voulons pas renoncer à Cabella qui nous apporte beaucoup dans cette zone, et cela oblige Nkoudou a faire beaucoup d'effort, il a fini le match fatigué" contre Bilbao.

Mais si Marseille semble décliner, Saint-Etienne, vainqueur lui de son match d'Europa League (3-2 contre le FC Bâle), a retrouvé son jeu.
Les Verts aussi restent sur une occasion ratée en L1. Ils auraient pu recoller à 3 points de la 2e place de Monaco s'ils ne s'étaient pas laissés rejoindre dans les dernières minutes par l'équipe de la Principauté (1-1).

Légende

Marseille-Saint-Etienne fut une affiche de légende du Championnat de France. Mais l'histoire peut-elle vaincre le syndrome du Vélodrome ?
Statistiques

Entre la saison 1938/1939 et la saison 2014/2015, il y a eu 50 OM-ASSE en ligue 1.  Celui de demain sera donc le 51e.
L'OM l'a emporté à 36 reprises contre 8 défaites et a concédé seulement 6 nuls.
La plus large victoire olympienne sur ces confrontations a été de 7 à 0 lors de la saison 1950/1951.
La plus large défaite a été enregistrée la saison suivante( 1951/1952) avec un cuisant 3 à 10 en faveur des verts.
En 50 OM/ASSE, les marseillais ont scoré à  116 reprises tandis que les stéphanois ont marqué 63 buts.
Et on croise les doigts pour que la dernière série en cours se poursuive: l'OM n'a plus perdu au vélodrome en championnat face à l'AS Saint-Etienne depuis la saison 1979/1980: les verts l'avaient alors emporté 5 à 3.

les + lus
les + partagés
publicité
Vos JTLe 12/13Le 19/20
Les locales : Marseille - Var
classement Ligue 1

Classement Championnat de France fourni par footendirect.com

calendrier Ligue 1

Résultat OM offerts par footendirect.com

sur Twitter