publicité

Les Comoriens de Marseille appellent à boycotter les élections départementales

Ils ont l'impression de se faire acheter par un candidat aux élections départementales. Une association de leur communauté vient de recevoir 20 000 euros de subventions du conseil général des Bouches-du-Rhône. Le président de cette association est le remplaçant du candidat Jean-Noël Guérini.

  • Par Karine Bellifa
  • Publié le , mis à jour le
Le conseil des Comoriens de Marseille appelle à boycotter les élections départementales. © France 3 Provence-Alpes

© France 3 Provence-Alpes Le conseil des Comoriens de Marseille appelle à boycotter les élections départementales.

Ils se sentent humiliés et ont l'impression qu'on achète leur vote. Les Comoriens de Marseille ont vivement réagi quand ils ont appris qu'une association de leur communauté, l'ANIF, venait de recevoir 20 000 euros de subventions de la part du conseil général des Bouches-du-Rhône. Et le président de cette association n'est autre qu'Ali Mohammed, le remplaçant de Jean-Noël Guerini aux élections départementales. Réuni lundi, le conseil des Comoriens de Marseille appelle à boycotter ce scrutin. Ils demandent aux membres de leur communauté (environ 100 000 personnes à Marseille) de s'abstenir d'aller aux urnes les 22 et 29 mars prochain. 

Reportage de Jean-Louis Boudart et de Louis Aubert

 

L'actu de votre région en vidéo

Réactions au décès de Jacqueline Pagnol

Il disait d'elle qu'elle était «son brin de poésie et de tendresse». Jacqueline Pagnol s'est éteinte, elle avait 95 ans. Elle n'était pas seulement la femme de Marcel Pagnol, elle était aussi sa source d'inspiration. C'est pour elle que l'académicien imagina et réalisa l'un de ses plus grands chefs d'oeuvre dans les années 50. Intervenants : Jacqueline Pagnol, Interview réalisée par Marc Civallero en 1995 ; Josée Boutin, Présidente de l'association " Les amis de Marcel Pagnol" ; Valérie Fédèle, Directrice du château de la Buzine Un reportage de Jean-Manuel Bertrand et Gaëlle Carra

Lire l'article
Décès de Jacqueline Pagnol, première "Manon des Sources"
les + lus