Marseille : des royalistes de l'Action française perturbent à nouveau une réunion politique

Une vingtaine de militants de l'Action française, groupuscule monarchiste proche de l'extrême-droite qui multiplie les actions ces derniers mois dans les environs de Marseille, ont perturbé mercredi soir une réunion publique au siège local des Républicains, a-t-on appris de sources concordantes.

  • AFP et VS
  • Publié le
Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013 © MIGUEL MEDINA / AFP

© MIGUEL MEDINA / AFP Une marche de l'Action Française lors de la commémoration de Jeanne d'Arc à Paris en 2013

Une militante "qui avait réussi à se faufiler dans le public" assistant à cette réunion au siège du parti à Marseille, en a été expulsée par le service d'ordre, tandis que les autres tentaient de pénétrer dans le bâtiment, a relaté une source
policière. Les militants ont alors brandi des drapeaux de l'Action française et lancé des fumigènes, avant de s'en prendre au rideau métallique à coups de pied puis de quitter les lieux.

L'Action française a revendiqué cette action dans un communiqué.

"Nous regrettons ces agissements lâches et honteux qui ne nous touchent pas", a réagi Ludovic Perney, responsable local des Jeunes Républicains, à l'origine de la réunion publique. Le groupuscule a multiplié les actions musclées ces dernières semaines, tentant d'interrompre début décembre une conférence sur le FN à Sciences-Po Aix-en-Provence
puis, fin janvier, perturbant les voeux du député Jean-David Ciot, secrétaire fédéral du PS des Bouches-du-Rhône.

Début février, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a interdit un rassemblement de ce groupe royaliste, qui appelait à se recueillir à Roquevaire, près de Marseille, sur la tombe de Charles Maurras, inspirateur des mouvements d'extrême-droite condamné après la guerre pour son soutien résolu au régime de Vichy.


  • Nicolas Sarkozy dans l'Eurométropole lundi 3 et mardi 4 octobre

    Le candidat à la primaire de la droite et du centre donnera un meeting à Reichstett lundi soir et doit enchaîner une série de rencontres avec des acteurs économiques mardi. Une séance de dédicaces de son livre Tout pour la France est prévue mardi après-midi à la librairie Kléber. 

    Mis à jour aujourd'hui à 19h16
  • Emmanuel Macron à Besançon : "Il n'y a pas de fatalisme industriel..."

    Emmanuel Macron considère Besançon comme un exemple : la ville a réussi sa transition industrielle de l'horlogerie aux micro-techniques. Les syndicalistes considèrent, eux, E. Macron comme un exemple... à ne pas suivre. En bonus : altercation entre syndicatlistes et chef d'entreprise et discours

    Mis à jour aujourd'hui à 17h41
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes lève le voile sur son nouveau logo

    Un rond bleu et un grand A stylisé, signe à la fois les montagnes, les volcans et le Rhône. Voilà le nouveau logo de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Plutôt sobre avec ses deux couleurs il remplacera progressivement les anciennes signalisations.

    Mis à jour aujourd'hui à 17h24

L'actu de votre région en vidéo

Interview de Florent Manaudou en septembre 2012, peu après son arrivée à Marseille

Florent Manaudou évoque le championnat du monde de Barcelone 2013 qu'il est en train de préparer, mais aussi ses vacances, et les sollicitations qu'il reçoit. Il reçoit notre équipe dans son nouveau club : le CNM, à Marseille. Une interview de Michel Aliaga et Valérie Bour, Dominique Poupardin. Intervenant : Florent Manaudou

Lire l'article
Florent Manaudou : Superman est fatigué
les + lus
les + partagés