Crash de la Germanwings : nouvelle plainte contre l'école de pilotage de la Lufthansa

Des proches des victimes du crash d'un avion de Germanwings, en mars 2015 en France, vont porter plainte contre l'école de pilotage aux Etats-Unis de Lufthansa qui a formé le responsable du drame, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

  • AR avec AFP
  • Publié le , mis à jour le
Recueillement devant le lycée Joseph-Koenig à Haltern-am-See, en Allemagne, le 24 mars 2015. 16 élèves et leurs professeurs étaient dans l'avion qui s'était crashé. © AFP PHOTO / SASCHA SCHUERMANN

© AFP PHOTO / SASCHA SCHUERMANN Recueillement devant le lycée Joseph-Koenig à Haltern-am-See, en Allemagne, le 24 mars 2015. 16 élèves et leurs professeurs étaient dans l'avion qui s'était crashé.

C'est dans cette école basée près de Phoenix, dans l'Etat américain d'Arizona où sont formés les pilotes de Lufthansa, maison mère de Germanwings, "que le drame a débuté", "là que se trouve le premier domino", a indiqué Christof Wellens, qui représente plusieurs proches de victimes.

"C'est là que le copilote (Andreas Lubitz) a stoppé pendant un certain temps sa formation de pilote en raison de problèmes psychiques. On n'aurait pas dû le reprendre", a-t-il fait valoir.

Des indemnisations plus importantes aux USA ? 


Selon l'agence allemande DPA, la plainte devrait être déposée avant la fin du mois dans un tribunal de Phoenix. 

Le 24 mars 2015, un Airbus A321 de la compagnie low-cost Germanwings s'est écrasé dans les Alpes françaises, faisant 150 morts.

L'avion a vraisemblablement été précipité volontairement sur la montagne par le copilote allemand, Andreas Lubitz, qui souffrait de graves troubles psychologiques.

Les avocats des proches des victimes, qui jugent l'indemnisation proposée par Lufthansa trop basse -- 25.000 euros pour chaque victime, en plus d'une première aide de 50.000 euros --, avaient menacé à plusieurs reprises de porter plainte aux Etats-Unis, où les réparations financières sont potentiellement beaucoup plus elevées qu'en Europe.

Les familles et proches réunis sur le lieu du crash les 23 et 24 mars 2016


"Une cérémonie aura lieu le 23 mars au Parc Chanot (parc des expositions) à Marseille. Le souhait des familles est celui de la solennité et du recueillement. Il n'y aura pas de prise de parole", a déclaré lors d'un point presse le directeur de cabinet du préfet de région, Jean Rampon.

Une majorité des familles sera présente, selon lui. Aucun chef d'Etat n'est attendu pour ces cérémonies.

Les victimes étaient originaires d'une vingtaine de pays. L'Allemagne et l'Espagne ont été les deux pays les plus touchés par le drame, avec respectivement 72 et 50 morts.

Au lendemain du crash, le 25 mars, les dirigeants français, allemand et espagnol François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy s'étaient recueillis sur les lieux.

L'actu de votre région en vidéo

Compterendu de match OM-Nantes, 25.09.2016

En sport, l’OM souffle un peu. Les Marseillais ont renoué, hier soir à domicile, avec la victoire. Aux portes de la relégation, les olympiens ont battu Nantes. Ils ont réussi à préserver leur avantage. Reportage de Michel Aliaga et Valérie Bour. Intervenants : René Girard, Entraineur FC Nantes ; Bafétimbi Gomis, Capitaine OM

Lire l'article
France - 7e journée : Marseille gagne enfin
les + lus
les + partagés