publicité

Mauvaise affaire pour Marseille à Nice

L'Olympique de Marseille n'a ramené qu'un nul de Nice (1-1), dilapidant beaucoup d'occasions, dimanche dans le derby des clubs en quête de partenaires financiers, pour la 26e journée de Ligue 1.

  • AR avec AFP
  • Publié le
Le match entre OM et Nice a du être interrompu à cause des fumigènes. © VALERY HACHE / AFP

© VALERY HACHE / AFP Le match entre OM et Nice a du être interrompu à cause des fumigènes.

L'OM reste à cinq longueurs de Saint-Étienne (4e), qu'il reçoit lors de la prochaine journée, et Nice récupère la troisième marche de podium à la différence de buts devant les Verts, malgré l'absence de son talisman Hatem Ben Arfa (ischio-jambiers).

Les Marseillais restent meilleurs à l'extérieur, avec une série de six victoires et trois nuls, mais ils ont encore perdu du terrain dans la course aux premières places. Il faudrait le rattraper dimanche, mais ils n'ont plus gagné au Vélodrome depuis dix matches de L1...

Ils avaient pourtant ouvert le score par Mauricio Isla, son premier but marseillais (28), mais se sont laissés rejoindre par un but de Valère Germain (58). Ils ont gaspillé plusieurs balles de 2-0 et de 2-1, notamment par Michy Batshuayi, ruinés par un Yoan Cardinale impérial.

Neuf minutes d'interruption à cause des fumigènes 


Nice avait pourtant mieux commencé, après une interruption initiale de neuf minutes en raison de fumigènes.

Même en l'absence de Ben Arfa (ischio-jambiers droits), pour au moins un mois, le Gym a réussi de ses jolies séquences de jeu à une touche de balle, qui avait tant gêné l'OM à l'aller (victoire de Nice 1-0 au Vélodrome) 

Sur l'une d'elle, conclue tout en jeu aérien, Mathieu Bodmer, inhabituel N.10 en l'absence de Ben Arfa, a bien cru ouvrir le score, mais il était hors-jeu (17).


Michy a gâché


L'OM s'est rebiffé et le jaillissant Maxime Lemarchand a arrêté à lui tout seul Michy Batshuayi puis Romain Alessandrini qui arrivaient devant le but de Yoan Cardinale
(20). 

Dominé au nombre d'actions mais fort de la possession de balle, l'OM a fini par marquer sur corner.

Zorro était en réalité chilien. Le courageux Mauricio Isla a marqué de la tête son premier but avec l'OM (28), malgré une fracture du nez! Il venait d'enlever la protection noire qui lui donnait un air de vengeur masqué, et a surgi derrière Jérémy Pied.

Isla a aussi pris un avertissement pour ce qu'on appelle une "faute intelligente" en Italie, une obstruction au milieu de terrain sur Bodmer qui amorçait un contre (42).

Menant au score, l'OM s'est retrouvé dans la configuration de contre qui sied à ses joueurs rapides, mais a manqué le K.-O. avant la pause. Michy a enfin pris le dessus sur Lemarchand mais Cardinale a mis son veto au 2-0 en plongeant en extension (44) puis a remporté - du genou! - un tête à tête avec le Belge juste avant la mi-temps (45).

Les Marseillais ont encore mal négocié plusieurs occasions de prendre le large, et ont été punis par le réveil de Nice, quand Valère Germain a coupé au premier poteau un centre de Vincent Koziello, en surgissant dans le dos d'un Rolando trop statique (58).

L'entrée de Florian Thauvin à la place d'Alessandrini n'a pas pesé. Par trois fois en une minute, la 71e, Cardinale a empêché à bout portant l'OM de reprendre l'avantage.  Puis Michy a encore dévoré une occasion en tirant dans les bras du gardien sur un excellent centre de Cabella (82).

Finalement le spectacle enlevé était une bonne publicité pour d'éventuels acheteurs de parts de Nice comme de l'OM. Le groupe ultra Brigade Sud s'est même moqué de
la transaction qui a échoué avec le mystérieux prince saoudien dans la semaine d'une banderole: "Quand il y a un Saoudien c'est un Cheikh en blanc". 

  • Ligue 1 : Marseille fait match nul face à Toulouse

    Une reprise de championnat qui laisse un goût amer aux phocéens. Face à Toulouse dimanche soir au stade Vélodrome, ils restent sur un match nul 0 à 0.

    Publié le 15/08/2016
  • L'OM doit aller droit au but contre Toulouse

    L'Olympique de Marseille n'a pas le droit de louper ses débuts en Ligue 1, ce dimanche soir contre Toulouse... Un faux-pas réveillerait sa horde de fantômes.

    Mis à jour le 14/08/2016
  • Diarra : "Aujourd'hui, je suis là"

    "Aujourd'hui je suis là": Lassana Diarra, agacé, s'est contenté ce vendredi de cette réponse à la presse, sans dire s'il resterait ou non à l'OM. Son départ avait été annoncé pendant l'été et le mercato s'achève le 31 août.

    Mis à jour le 13/08/2016

L'actu de votre région en vidéo

Réactions au décès de Jacqueline Pagnol

Il disait d'elle qu'elle était «son brin de poésie et de tendresse». Jacqueline Pagnol s'est éteinte, elle avait 95 ans. Elle n'était pas seulement la femme de Marcel Pagnol, elle était aussi sa source d'inspiration. C'est pour elle que l'académicien imagina et réalisa l'un de ses plus grands chefs d'oeuvre dans les années 50. Intervenants : Jacqueline Pagnol, Interview réalisée par Marc Civallero en 1995 ; Josée Boutin, Présidente de l'association " Les amis de Marcel Pagnol" ; Valérie Fédèle, Directrice du château de la Buzine Un reportage de Jean-Manuel Bertrand et Gaëlle Carra

Lire l'article
Décès de Jacqueline Pagnol, première "Manon des Sources"
les + lus
publicité
Vos JTLe 12/13Le 19/20
Les locales : Marseille - Var
classement Ligue 1

Classement Championnat de France fourni par footendirect.com

calendrier Ligue 1

Résultat OM offerts par footendirect.com

sur Twitter