publicité

Rejets de boues rouges : les responsables du Parc National des Calanques en inspection à l'usine d'Altéo

Les membres du conseil d'administration du Parc National des Calanques se sont rendus à l'usine Altéo de Gardanne pour leur première visite de contrôle. L'industriel est autorisé à poursuivre ses rejets dans la mer pendant six ans à condition d'améliorer la qualité des eaux rejetées. 

  • Par Annie Vergnenegre
  • Publié le , mis à jour le
Les résidus d'aluminium et d'arsenic contenus dans l'eau rejetée par Altéo restent supérieurs aux normes autorisées par l'Europe. © F3

© F3 Les résidus d'aluminium et d'arsenic contenus dans l'eau rejetée par Altéo restent supérieurs aux normes autorisées par l'Europe.

En ce début d'année, les membres du conseil d'administration du Parc National des Calanques ont réalisé leur première visite de contrôle à l'usine Altéo de Gardanne (13). Ils sont venus constater les progrès menés de l'industriel. Depuis le 1er janvier 2016, il a interdiction de rejeter les boues rouges en mer. Plus précisément, les parties solides des déchets séchés ne sont plus rejetées. Les contrôles portent donc sur les éléments liquides qui posent encore problème. 

Frédéric Ramé, PDG du groupe ALTEO a détaillé les efforts réalisés : "On n'a plus de rejet de boues rouges, donc on a amélioré de 99,95 % la qualité en enlevant toute la partie solide. On a présenté la qualité de l'eau actuelle. On va continuer à travailler sur les aspects où on sait qu'il y avait un dépassement, notamment sur l'aluminium et l'arsenic et sur lesquels on va continuer de travailler avec notre procédé avec des technologies complémentaires pour aller au-delà. 

Lors de cette visite, fermée à la presse, les responsables du parc et des agences de contrôle ont constaté que les résidus d'aluminium et d'arsenic contenus dans l'eau rejetée restaient supérieurs aux normes autorisées par l'Europe. 

Didier Réault, président du Parc National des Calanques souligne des avancées positives et promet d'autres contrôles : "Ils nous ont présenté une méthode de traitement de l'eau sur laquelle ils n'avaient pas communiqué. Honnêtement je ne pensais qu'ils étaient à ce niveau-là. Nous allons être vigilants sur la réalité de la chose, nous aurons des contrôles à faire évidemment, ce qui ne se faisait pas par le passé. C'est là la nouveauté, c'est que nous sommes en capacité de surveiller et de contrôler sans être des censeurs permanents. Mais en étant vigilants."

Un comité de suivi va être mis en place d'ici trois mois. Altéo doit améliorer constamment les résultats de ses rejets pendant six ans, c'est le délai supplémentaire autorisé par le premier ministre. 

Reportage sur la visite à Altéo : 
Rejets d'ALTEO

Les responsables du PN des Calanques ont fait une visite sur le site d'Altéo autorisé à poursuivre ses rejets de boues rouges dans la Méditerranée.  -   -  Jacques Bertolotti et Emmanuel Zini



Intervenants : Frédéric Ramé, PDG du groupe ALTEO, Didier Réault président du Parc National des Calanques.
les + lus
les + partagés