publicité

Revue de presse : Robert Badinter pose les principes essentiels du futur Code du Travail

A la Une de vos quotidiens les principes essentiels de la réforme du Code du Travail présentés par Robert Badinter, le débat sur les 35 heures et sur la primaire à gauche; quelques recettes du bonheur

  • Par France 3 Toutes Régions
  • Publié le
Robert Badinter a remis son rapport à Manuel Valls © ERIC FEFERBERG / AFP

© ERIC FEFERBERG / AFP Robert Badinter a remis son rapport à Manuel Valls

Revue de presse du 26 janvier 2016

En ce jour de grève, il est beaucoup question de travail et plus précisément de code du travail à la une de vos journaux.
Et dans ce domaine, à en croire un sondage Opinion Way dans Le Figaro, les Français sont prêts à tout changer. Ils veulent une réforme en profondeur d’un code qui, pour 63% d’entre eux, représente un frein à l’emploi.
Cette refonte, Robert Badinter en a présenté les principes essentiels hier à Manuel Valls et c’est à la Une du Monde. Pour l’ancien ministre de la justice le respect des droits fondamentaux doit être la première exigence du droit du travail. C’est pour cela que de la préservation du CDI à la réaffirmation d’une durée normale du travail, il souhaite qu’un socle de 61 articles figure en tête du Code du travail pour l’éclairer.
Réformer oui mais jusqu’où ? s’interroge La Croix. Pour Marylise Léon de la CFDT, il faut maintenir des règles communes et faire en sorte que les salariés connaissent leurs droits.  Pour Thibault Lanxade du Medef la durée du travail doit être définie par l’entreprise.
 
Et justement l’éternel débat sur les 35 heures revient sur la table. Les Echos soulignent le geste de Manuel Valls en faveur des PME. Le premier ministre veut faciliter le passage aux forfaits jours dans les entreprises de moins de 20 salariés et, pour valider les accords d’entreprise, il souhaite donner la parole aux salariés par le biais du référendum.
 
Le travail fait partie de ces débats que Libération juge nécessaire deux semaines après l’appel d’intellectuels en faveur d’une primaire à gauche. Des 35 heures que l’exécutif serait prêt à contourner  au climat en passant par l’école, l’identité ou les inégalités, voilà les questions de fond que la gauche devra trancher si elle veut continuer à gouverner estime Libération. Thomas Piketty déploie ses idées pour plus de justice sociale en partant du principe que « les réformes promises mais non tenues tuent l’idée même de démocratie ».
 
Voilà une phrase qui doit résonner chez les Républicains où à l’image de Nicolas Sarkozy on s’est lancé dans un exercice général d’autocritique en vue de 2017 comme le relève Le Monde. Chacun y va de son mea culpa sur ses erreurs passées. Un pari risqué pour l’historien Christian Laporte. Pour lui Aucun politique n’est parvenu par ce biais  à modifier la perception de l’opinion sur son action ».
 
Et pour finir, si on se faisait du bien pour aller bien ? Afin de combattre la déprime en cette journée qui promet d’être galère, Aujourd’hui en France nous propose des petites recettes du bonheur scientifiquement prouvées et efficaces. Quelques conseils : faites une cure de cornichons plutôt que de paracétamol ; écouter 50’ de musique par jour de préférence dans la verdure, fuyez les grincheux et souriez même mécaniquement cela deviendra naturel.
 
Pour vous aider regardez Plantu à la Une du Monde. François Hollande marqué par son voyage en Inde propose des pistes de réflexion ou d’action sur les 35 heures.





A lire aussi dans la presse régionale :
Ce mardi 26 janvier sera jour de grèves et de manifestations en France La Nouvelle République parle d’ébullition sociale.
France3 Languedoc-Roussillon fait la liste des perturbations à prévoir de l’Education Nationale aux taxis.
France 3 Normandie fait un focus sur la colère des enseignants
les + lus
les + partagés