publicité

A Lyon : le premier simulateur de vol grand public sur Airbus

Voler de Lyon Saint-Exupéry à Heathrow avec vous aux commandes de l'Airbus, cela sera désormais possible ... sur simulateur HD, dans le 7ème arrondissement de Lyon.

  • Par Christian Conxicoeur
  • Publié le , mis à jour le
Voilà ce que l'on peut voir de la cabine du simulateur au cours d'un "vol" pour Gibraltar © Jérôme Plan, France 3 Rhône Alpes

© Jérôme Plan, France 3 Rhône Alpes Voilà ce que l'on peut voir de la cabine du simulateur au cours d'un "vol" pour Gibraltar

A Lyon Saint-Exupéry, il y avait déjà des simulateurs de vol -professionnels- pour les apprentis pilotes sur Airbus.
On connaissait aussi, dans le 9ème arrondissement, les machines imitant de façon très réaliste les Formules 1, des bêtes de course destinées au grand public désireux de se prendre pour Sebastian Vettel ou Michaël Schumacher.

Le premier simulateur "Airbus" grand public en France


Côté sensation, M. Toutlemonde devra désormais compter, à partir du 15 octobre, avec un appareil reproduisant les conditions de vols d'un Airbus. Particuliers ou entreprises en quête de séminaire "tendance", la clientèle devra débourser entre 99 et 249 € pour une scéance de vol, avec en destination possible 24.000 aéroports, dont 40 ont été modélisés en haute définition. 
Parmi les must : l'approche très délicate de l'aéroport de Saint-Martin, dans les Antilles, célèbre pour l'arrivée "brutale" sur la piste d'atterrissage. 


Un concept à la conquête du marché français et européen


Thomas Gasser, fondateur d'Aviasim © Jérôme Plan, France 3 Rhône Alpes

© Jérôme Plan, France 3 Rhône Alpes Thomas Gasser, fondateur d'Aviasim

La jeune entreprise Aviasim a été créée par un lyonnais, Thomas Gasser, qui envisage de franchiser le concept. Parmi ses cibles, la première ville est Toulouse... patrie d'Airbus. Ensuite c'est au rythme d'une franchise par an que le jeune entrepreneur entend vendre son produit.

L'actu de votre région en vidéo

Le défilé de la Biennale de la danse déplacé à Gerland

La mairie de Lyon a annoncé qu'elle déplaçait le défilé de la Biennale de la danse le 18 septembre à Gerland .Jean Yves Sécheresse, adjoint au maire chargé de la sécurité a estimé qu'il ne s'agissait pas pour autant de capituler.

Lire l'article
Défilé de la Biennale : "il ne s'agit pas de capituler" selon la mairie de Lyon
les + lus