Lyon - Visite de chantier du futur bâtiment des Archives départementales du Rhône

Un bâtiment en cours de construction, pensé comme un "temple de la mémoire collective". Les futures Archives départementales du Rhône, 3600 m² de bureaux et de salles de lecture, seront installées dans le quartier Part-Dieu. Le bâtiment disposera de 52 salles hermétiques.

  • dm
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 RA

© France 3 RA


Le nouveau bâtiment va regrouper les deux sites des archives départementales. L'un se trouve rue Servient (section moderne) et l'autre sur la colline de Fourvière, chemin de Montauban (section ancienne). Les premiers documents devraient être transférés d'ici un an sur le nouveau site. L'ouverture au public est prévue pour fin 2014.
  • La section ancienne abrite des fonds publics antérieurs à 1800 et les archives notariales (toutes périodes), des archives d'origine privée, des collections de cartes et de plans, des ouvrages et revues de la bibliothèque historique.
  • la section moderne regroupe les archives publiques postérieures à 1800 (sauf les archives notariales) et les collections de presse.
Lyon - Visite de chantier du futur bâtiment des Archives départementales du Rhône

Lyon - Visite de chantier du futur bâtiment des Archives départementales du Rhône - reportage de J.Sauvadon & JC.Adde (19/02/13)

 

© France 3 RA

© France 3 RA

 

  • Herqueville (27) : le jardin secret de Louis Renault

    L'inventeur et constructeur automobile Louis Renault s'intéressait de près au travail dans les fermes. Il a acquis près de 2000 hectares près du Vaudreuil. Cette histoire est racontée dans un livre

    Mis à jour le 26/09/2016
  • La teurgoule, le dessert normand

    On pourrait la prendre pour un simple riz au lait mais il n'en est rien : la Teurgoule c'est une tradition. La 38ème édition du concours national de Teurgoule s'est déroulée à Houlgate. Pour l'emporter il fallait proposer dans sa jatte en terre cuite un dessert au vrai goût d'autrefois
    Mis à jour le 26/09/2016
  • La tenture de l'Apocalypse d'Angers examinée sous toutes les coutures

    Mal accrochée? Mal éclairée? Trop empoussiérée? L'Etat a entamé une "autopsie" de la tenture de l'Apocalypse, plus grande tapisserie médiévale au monde, pour mesurer les effets d'une exposition permanente de ce chef d'oeuvre du XIVe siècle dans une galerie du château d'Angers. 

    Mis à jour le 25/09/2016
les + lus
les + partagés