publicité

Top 14 - Oyonnax-Toulon, attention virage serré

Oyonnax et Toulon ont catalogué leur confrontation dimanche (16H15) à Charles-Mathon comme un tournant possible de leur saison de Top 14, l'USO se débattant pour se maintenir et le RCT cherchant une pointe de caractère supplémentaire.

  • AFP
  • Publié le 21/02/2016 | 10:56, mis à jour le 21/02/2016 | 10:56
© Site officiel de l'USO

© Site officiel de l'USO

Dans ce choc des extrêmes aux confins de la France ovale, Oyonnax jouera une grande partie de son avenir. Le club du Haut-Bugey, barragiste surprise l'an passé mais en difficile digestion du départ du manager Christophe Urios, est englué dans la zone de relégation et menace de tout à fait décrocher.

"Il reste beaucoup de matches, mais celui-là est très important", souffle l'entraîneur Johann Authier, propulsé début décembre à la tête d'une USO souffreteuse. "Je n'ai aucun doute sur le fait que les joueurs ont tous envie de disputer cette grande rencontre", poursuit le jeune technicien. "Quand on affronte ce qui se fait de mieux à chaque poste, c'est un vrai défi qui est lancé à notre équipe."
Il faut dire qu'Oyonnax n'a guère d'autre choix que de relever ce défi, au vu d'un calendrier qui pourrait le précipiter rapidement dans le gouffre, avec des déplacements à Clermont et Bordeaux à suivre.
"Ca peut être un tournant", convient ainsi le centre Jimmy Yobo, un ancien du RCT. "Il faudra beaucoup de rigueur sur les bases de la défense, de la concentration pendant 80 minutes", détaille-t-il. "Ce genre d'équipes, ça devient très facile
pour elles dès qu'elles sont dans l'avancée."


Du côté de Toulon, on flaire évidemment le piège.
"Tu joues des équipes qui visent soit le maintien, soit une place dans les six, c'est toujours la même chose, les rencontres sont compliquées", relève le manager Bernard Laporte qui prédit "de l'engagement".
Or, le pack toulonnais est miné par les blessures, notamment au talonnage et en deuxième ligne, ce qui oblige Laporte à titulariser le capitaine du XV de France Guilhem Guirado, à cinq jours d'un choc à Cardiff contre le pays de Galles. Il faudra donc faire preuve de tempérament, d'autant plus que la défaite sans saveur le week-end passé à Bordeaux (15-12) n'a pas été du goût des entraîneurs.
"On a besoin de points. On n'était pas content de notre prestation, on a envie de faire un gros match dimanche", appuie le deuxième ligne Thibault Lassalle, qui revient sur les terres où il s'est révélé.
S'il veut rester au contact des deux premières places, le RCT se doit de faire un coup dans l'Ain, ce qui passera par un net regain d'investissement et une volonté d'assumer son statut.
"Chaque fois que l'on se déplace, les équipes veulent nous battre", résume l'arrière James O'Connor. "A nous d'être présents."

Les XV de départ

Oyonnax: Etienne - Tian, Yobo, Martin, Codjo - (o) Robinson, (m) Cibray (cap) - Gunther, Ma'afu, Fa'asavalu - Ursache, Metz - Guillamon, Jenneker, Delboulbes
Toulon: O'Connor - Tuisova, Bastareaud, Nonu, Habana - (o) Taylor, (m) Pélissié - S.Armitage, Vermeulen, Fernandez Lobbe (cap) - Taofifenua, Lassalle - Chilachava, Guirado, Chiocci
Remplaçants
Oyonnax: Maurouard, Tonga'uiha, Power, Wannenburg, Missoup, Blanc, Hansell-Pune, Clerc
Toulon: Natriashvili, Menini, Suta, J.Smith, Ollivon, D.Armitage, Escande, Saulo
les + lus
les + partagés
publicité