Canicule : le phénomène "street pooling" constaté en banlieue lyonnaise

L'ouverture des bouches d'incendie pour en faire jaillir l'eau et se rafraîchir ou « street pooling », est un phénomène potentiellement dangereux. Il prend de l'ampleur en cette période de canicule, notamment dans la Métropole de Lyon.

  • dm
  • Publié le , mis à jour le
© MAXPPP

© MAXPPP


Enfouies sous une plaque d'égout ou bien visibles sous la forme de plots rouges, les bouches d'incendie sont utilisées par les pompiers pour brancher leurs lances. Depuis quelques jours, elles sont détournées de leur usage et servent de fontaine en pleine rue, rappelant des scènes de films new-yorkais.

Plusieurs centaines de bouches incendie dégradées en Île-de-France...

Le phénomène prend de l'ampleur notamment en banlieue parisienne. Sur Twitter, les internautes sont de plus en plus nombreux à partager les images de ces bouches d'incendie ouvertes et "piscines" sauvages. A tel point que certains maires ont pris des mesures. Ainsi les maires de Pantin (Seine-Saint-Denis) et d'Asnières (Hauts-de-Seine) ont pris un arrêté municipal interdisant cette pratique de "street pooling". L'ouverture des bouches à incendie pour en faire jaillir l’eau et se mouiller est proscrite. "Une amende forfaitaire de 9.000 euros (soit le prix de 2.000 m3 d'eau) sera appliquée" aux contrevenants, qui devront aussi s'acquitter des frais de réparation en cas de dégradation.

Ouverture sauvage des bouches d'incendie : une pratique potentiellement dangereuse

Cette pratique peut causer notamment des inondations, des coupures d'eau, une difficile circulation des voitures et des bus ou encore des risques d'électrocution. Les autorités craignent aussi que cette pratique ne fragilise les possibilités d'intervention des pompiers en cas d'incendie. La loi prévoit des sanctions allant jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros pour l'ouverture d'une borne incendie, strictement réservée aux pompiers.

Le « street pooling » gagne la banlieue lyonnaise

Le phénomène a été constaté dans plusieurs communes de la Métropole de Lyon ces derniers jours avec les températures caniculaires qui ont frappé la région. De nombreux jeunes de Villeurbanne, Vénissieux, Villefranche-sur-Saône, Vaulx-en-Velin ou Bron ont ouvert les bouches d'incendie pour se rafraîchir. Une quinzaine de ces faits ont été recensés dans le week-end par les pompiers du Rhône.
Le phénomène "street pooling" constaté en banlieue lyonnaise

reportage de D.Pajonk, M.Boudet, W.Vadon - 7/7/15 - Intervenants : Jean-Pierre Pachoud (Directeur général des services Ville de Bron) / Olivier Berton (Responsable maintenance Veolia) / Colonel Serge Delaigue (Directeur départemental SDIS 69)


A Bron, l'opposition a demandé à la mairie de réagir...

Dans un communiqué, Yann Compan, conseiller municipal de Bron (Les Républicains) a demandé à la mairie de "prendre au plus tôt un arrêté pour stopper ces pratiques, assorti d’une amende conséquente : 9.000 euros soit le prix de 2.000 m3 d’eau."... "Cette situation dure depuis une semaine, elle ne peut et ne doit continuer", a plaidé l’élu UMP. Yann Compan dit avoir été "alerté par de nombreux habitants de Bron ... de l'agissement d'individus, notamment à Terraillon et, dans une moindre mesure à Parilly."



 

  • Chaleur : nouveaux lâchers d'eau sur la rivière d'Ain

    Suite à la récente canicule et en raison de la persistance de fortes chaleurs, deux nouveaux lâchers d'eau auront lieu mardi et mercredi en provenance du barrage de Vouglans (Jura) afin de limiter la hausse de la température de l'Ain. L'objectif est de préserver la faune piscicole. 

    Mis à jour le 31/08/2016
  • Plan canicule niveau 2 activé dans le Rhône

    Météo France a placé jeudi et vendredi 6 et 7 août 2015  le département du Rhône en vigilance jaune canicule en raison d’un pic de chaleur. 

    Mis à jour le 06/08/2015
  • Les mesures anti-sécheresse font l'objet de contrôles

    Depuis le 24 juillet, des mesures de restriction de l'utilisation de l'eau sont en vigueur. Le problème ? Elles ne sont pas suffisamment respectées. Du coup, des contrôleurs assermentés effectuent des vérifications. 

    Mis à jour le 06/08/2015
les + lus
les + partagés