Découverte : le cuir de carpe de la Dombes

Après son retour en grâce dans les assiettes, la carpe débarque dans l'artisanat. Dans la Dombes, la peau de carpe n'est plus considérée comme un déchet. La peau tannée, transformée en cuir, est proposée à des artisans locaux. Elle entre dans la réalisation de divers accessoires du quotidien.

  • Par Dolores Mazzola
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 RA

© France 3 RA

Valoriser la  peau de carpe: l'initiative est portée par l'Association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes (APPED). Cette démarche éco-responsable s'inscrit dans un projet global de préservation des étangs de la Dombes et de développement de l'économie locale. Outre la préservation de la biodiversité et de l'environnement, ce projet de territoire implique les acteurs de la filière piscicole et les artisans locaux. La marque "Cuir de carpe de la Dombes" a d'ailleurs été déposée afin de garantir la traçabilité et la qualité du produit. 

Ce qu'il faut retenir : les peaux de carpes sont prélevées avec soin sur des poissons destinés à la consommation. Elles sont ensuite expédiées en Bretagne, traitées par une tannerie spécialisée dans le cuir de poisson (*). Une fois tannées, retour dans l'Ain où le cuir de carpe est ensuite proposé à des artisans locaux. Le cuir de carpe de la Dombes leur permet notamment de réaliser des accessoires du quotidien (sacs, ceintures, portefeuilles, porte-clefs, étuis à couteau), des bijoux, des reliures... etc. 

Parmi les artisans de l'Ain qui travaillent aujourd'hui le cuir de carpe : Carole Meigne, diplômée de l'Ecole Estienne et spécialisée dans la reliure et la dorure. Elle a installé l'atelier In-Quarto à Châtillon-sur-Chalaronne. Elle a remporté en 2015 le premier prix du concours "Bulles de cuir" organisé l'an dernier par l'APPED à destination des artisans. Sa réalisation originale : un livre de recettes de carpes relié avec du cuir de carpe de la Dombes.
Des recettes à base de carpe, compilées dans un ouvrage relié en cuir de carpe de la Dombes. Une idée de Carole Meigne. © France 3 RA

© France 3 RA Des recettes à base de carpe, compilées dans un ouvrage relié en cuir de carpe de la Dombes. Une idée de Carole Meigne.


Petite présentation du cuir de carpe de la Dombes dans l'émission Auvergne Rhône-Alpes Matin avec Nathalie Chuzeville, directrice de l’APPED et Carole Meigne (Atelier In-Quarto).


Le saviez-vous ? La carpe élevée dans les étangs de la Dombes est une "carpe royale", c’est à dire avec des écailles sur la ligne dorsale. Chaque peau de carpe est unique. Le cuir de carpe est un cuir dit "exotique". D'autres peaux de poissons sont également utilisées en maroquinerie, en reliure : la perche du Nil, l'esturgeon, la julienne ou encore le saumon. Exit les préjugés et les idées reçues : le cuir de poisson n'est ni gluant, ni malodorant. Il peut être teinté...

© France 3 RA

© France 3 RA


(*) Quand le cuir de poisson fait des adeptes

Pour information : il existe également une tannerie spécialisée dans le traitement de la peau de poisson en Aquitaine, sur le bassin d'Arcachon. La particularité de cette entreprise lancée fin 2014 : un traitement 100% végétal.
Pour en savoir plus : une petite visite sur le site de France 3 Aquitaine.

Cuir de carpe de la Dombes : où trouver les objets ?

Boutique Gourmande Georges Blanc - à Vonnas
Office de tourisme Chalaronne Centre - à Châtillon-sur-Chalaronne
Maison de la Presse à Villars-les-Dombes
Parc des Oiseaux à Villars-les-Dombes

Pour en savoir plus : www.poissonsdedombes.fr

les + lus