F.Fillon : "Le cardinal Barbarin est face à sa conscience"

Francois Fillon ,ancien premier ministre et député de Paris estime que seul le Pape peut prendre aujourd'hui une décision concernant le cardinal Barbarin.Il remarque aussi que "ce serait bien que le Vatican s'esxprime sur cette question"   

  • Par Philippe Bette
  • Publié le
© Max PPP

© Max PPP

François Fillon, ancien Premier ministre, député (LR) de Parisestime que "L'Eglise a beaucoup trop tardé à révéler ces affaires (...) C'est au fond Benoît
XVI et surtout le pape François qui ont lancé l'offensive contre des crimes qui sont deux fois plus graves quand ils sont commis par un prêtre parce qu'un prêtre représente une autorité morale incontestable et il est absolument insupportable pour le catholique que je suis d'accepter que l'on puisse avoir des prêtres qui ont ces comportements-là même s'il sont très peu nombreux".
 

"Le cardinal Barbarin est face à sa conscience, il est face à son pape qui est en réalité la seule autorité qui peut prendre une décision " - F. Fillon -

L'ancien premier ministre estime que " Mgr Barbarin est une des plus grandes figures de l'Eglise de France, c'est un homme qui intellectuellement et par l'action qui a été la sienne (...), est une grande figure de l'Eglise. Je considère que c'est à lui de prendre ses décisions et ce n'est ni à François Fillon ni à Manuel Valls de lui dicter sa conduite"
 

"Je remarque que l'on n'entend pas beaucoup le Vatican, ce serait bien qu'il s'exprime sur cette question"

 
  • Lyon : le département se retirera du musée des Confluences en 2017

    Le département du Rhône ne financera plus le Musée des Confluences à partir de 2017 alors qu'il était à l'origine de sa création. Sa contribution représentait 10% du coût total .Le président du département estime logique que cette contribution soit redéployée sur les autres territoires du Rhône.    

    Mis à jour aujourd'hui à 15h37
  • "La députée du coin" Nathalie Nieson raconte son mandat "one shot"

    Dans un livre intitulé "La députée du coin", Nathalie Nieson , maire de Bourg-de-Péage et députée PS de la Drôme, raconte ses cinq années passées au palais Bourbon, son travail parlementaire et ses frustrations. Un mandat "one shot". Elle ne se représentera pas en 2017.      

    Mis à jour aujourd'hui à 15h56
  • Bruno Lemaire en campagne dans les terres de l'Ain

    Le candidat actuellement en troisième position dans les sondages à la primaire de la droite était à Chateau-Gaillard avec les élus puis à St Maurice-de-Rémens avec les militants. Près de 800 personnes ont partagé avec lui convictions et paëlla.

    Mis à jour le 25/09/2016
les + lus
les + partagés