publicité

F.Fillon : "Le cardinal Barbarin est face à sa conscience"

Francois Fillon ,ancien premier ministre et député de Paris estime que seul le Pape peut prendre aujourd'hui une décision concernant le cardinal Barbarin.Il remarque aussi que "ce serait bien que le Vatican s'esxprime sur cette question"   

  • Par Philippe Bette
  • Publié le
© Max PPP

© Max PPP

François Fillon, ancien Premier ministre, député (LR) de Parisestime que "L'Eglise a beaucoup trop tardé à révéler ces affaires (...) C'est au fond Benoît
XVI et surtout le pape François qui ont lancé l'offensive contre des crimes qui sont deux fois plus graves quand ils sont commis par un prêtre parce qu'un prêtre représente une autorité morale incontestable et il est absolument insupportable pour le catholique que je suis d'accepter que l'on puisse avoir des prêtres qui ont ces comportements-là même s'il sont très peu nombreux".
 

"Le cardinal Barbarin est face à sa conscience, il est face à son pape qui est en réalité la seule autorité qui peut prendre une décision " - F. Fillon -

L'ancien premier ministre estime que " Mgr Barbarin est une des plus grandes figures de l'Eglise de France, c'est un homme qui intellectuellement et par l'action qui a été la sienne (...), est une grande figure de l'Eglise. Je considère que c'est à lui de prendre ses décisions et ce n'est ni à François Fillon ni à Manuel Valls de lui dicter sa conduite"
 

"Je remarque que l'on n'entend pas beaucoup le Vatican, ce serait bien qu'il s'exprime sur cette question"

 
  • Arrêtés anti - burkini : Valls et Vallaud-Belkacem ne sont pas d'accord

    Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem ont exprimé publiquement leur désaccord ce matin à propos des arrêtés anti-burkini. La ministre de l'Education a évoqué sur Europe 1 "une dérive politique" alors que le Premier ministre la désavouait sur RMC en évoquant "une mauvaise interprétation des choses" 

    Mis à jour le 25/08/2016
  • La nomination de L.Wauquiez à la tête des Républicains fait polémique

    Mais comment L.Wauquiez va -t-il pouvoir concilier la responsabilité de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes avec la présidence du parti des Républicains et son mandat de député ? Le FN ironise et le groupe socialiste dénonce un "président de région à temps partiel" .        

    Mis à jour le 24/08/2016
  • Laurent Wauquiez bientôt président des Républicains ?

    La président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, vice-président délégué du parti, pourrait assurer l'intérim après le départ de Nicolas Sarkozy, officiellement entré lundi en campagne pour la primaire à droite en vue de l'élection présidentielle... Mais la succession est disputée.

    Mis à jour le 23/08/2016
les + lus