publicité

Laurent Wauquiez :rendez-vous dans 100 jours!

Laurent Wauquiez était l'invité samedi de "La voix est libre". Mais il nous a fait faux bond : problème de calendrier ? Non, plus sûrement son refus de débattre "si tôt" avec des citoyens engagés dans notre émission. Nous lui adressons une nouvelle invitation : rendez-vous dans 100 jours...   

  • Par Philippe Bette
  • Publié le , mis à jour le
Nous avons attendu longtemps sa réponse définitive. Laurent Wauquiez a finalement décliné notre invitation jeudi dernier, soit 48 heures avant l'émission qui devait lui était consacrée, samedi 9 janvier. Une invitation lancée pourtant très tôt, dès le 13 décembre par Laurent Mazurier, rédacteur en chef de France 3 Rhône-Alpes au lendemain des élections régionales. Il avait alors donné son accord de principe pour participer à l'émission.

Malgré de nombreuses relances, la confirmation formelle de sa présence s'est fait attendre en tout début d'année. Un problème de calendrier avait surgi inopinément. Mais plus sûrement, c'est la nature même de l'émission programmée, la confrontation avec des représentants de la société civile, qui a motivé l'absence de Laurent Wauquiez. Selon son entourage, il était manifestement trop tôt pour le président de région de débattre en direct avec  des citoyens engagés devant les caméras de télévision. En définitive, l'émission s'est faite avec nos invités mais sans lui. 

Nous lançons malgré tout une nouvelle invitation à Laurent Wauquiez. Nous lui proposons un nouveau rendez-vous... dans 3 mois au terme des 100 premiers jours de son mandat, une échéance qu'il a lui-même fixée pour mesurer l'avancée de sa politique.
LVEL : Laurent Wauquiez nous fait faux bond

Laurent Wauquiez, qui devait participer samedi 9 Janvier 2016 à l'emission "La voix est libre" a en définitve décliné tardivement notre invitation . Olivier Michel explique pourquoi l'émission ne peut pas se dérouler comme elle avait été prévue initialement.  -   - 

      

  • Auvergne -Rhône Alpes : Polémique autour des petites lignes ferroviaires

    Patrick Mignola, vice président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dénonce "l'imprévision" de l'ancienne majorité aprés la publication d 'un rapport préoccupant sur l'état des petites lignes ferroviaires.Le groupe socialiste estime qu'il s'agit là d'une diversion pour masquer d'autres arbitrages    

    Mis à jour aujourd'hui à 18h12
  • Baisse des dotations: Olivier Dussopt tire la sonnette d'alarme!

    Le président de l'association des petites villes de France (Apvf), député de l'Ardèche et maire d'Annonay, Olivier Dussopt a "tiré la sonnette d'alarme" quant aux baisses des dotations de l'Etat aux collectivités locales en accueillant, vendredi 27 mai, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron 

    Mis à jour le 27/05/2016
  • Rhône-Alpes: la gestion immobilière sous l'ère Queyranne épinglée

    La chambre régionale de compte (CRC) a rendu son rapport sur la gestion de la Région entre 2010 et 2014. Malgré le point noir que constitue le nouvel hôtel de Région à Confluence, la CRC livre un rapport plutôt positif pour l'ancienne majorité.

    Mis à jour le 27/05/2016
les + lus
les + partagés