Lyon: Le violeur en série confondu par son ADN 6 ans après

Aprés 6 ans d'enquête,la police a fini par identifier le violeur en serie qui opérait dans le 5 ème arrondissement de Lyon en 2010 et en 2013.Arrêté mardi à Tallinges (Haute Savoie),ce saisonnier de 31 ans avait réussi à échapper aux investigations mais il a été rattrapé par son ADN.    

  • Par Philippe Bette
  • Publié le , mis à jour le
© Max PPP

© Max PPP

L'homme avait eu beaucoup de chance jusque là.Et malgré de nombreuses agressions sexuelles commises ici et là ,il avait toujours réussi à échapper à la police.Mais son empreinte génétique a fini par parler.Il a été arrêté mardi à Tallinges (Haute Savoie),6 ans aprés les faits.

Romain C. habitait dans le 5ème arrondissement de Lyon en 2010 .Et c'est dans son quartier qu'il "opérait", en s'attaquant la nuit ou au petit matin à des jeunes femmes sur la voie publique.Entre janvier 2010 et mars 2013, il commet ainsi trois viols sur des femmes de 22,23 et 48 ans.Il s'en prend aussi à une jeune femme de 28 ans,dans le troisième arrondissement de Lyon cette fois mais là,sa tentative échoue.A l'époque, les policiers relèvent la même trace d' ADN dans deux affaires,mais sans identification possible.Le signalement ne correspond en effet à aucune des empreintes génétiques enregistrées dans le fichier national.

La piste s'arrête donc là.Jusqu'à ce qu'un rapprochement puisse être établi récemment avec des prélévements effectués fin 2015 sur un saisonnier mis en examen pour agression sexuelle à Troyes (Aube).L'homme nie les faits,parle d'une relation consentie mais on préléve malgré tout son ADN.

Romain C. est ainsi confondu par son empreinte génétique,bien des années après.Il a été déféré hier devant un juge d'instruction et mis en examen pour viols. Aujourd'hui,il veut bien reconnaître d'un des viols et la tentative d'agression sexuelle mais dit ne pas se souvenir des autres faits.Il a été incarcéré.
   
Jean Marc Rebouillat, directeur de la sûreté départementale du Rhône, explique comment l'arrestation du violeur en série a été rendue possible grâce au fichier national des empreintes génétiques:
Arrestation du violeur en série : les explications de la police

Aprés 6 ans d'enquête,la police a fini par identifier le violeur en serie qui opérait dans le 5 ème arrondissement de Lyon en 2010 et en 2013.Arrêté mardi à Tallinges (Haute Savoie),ce saisonnier de 31 ans avait réussi à échapper aux investigations mais il a été rattrapé par son ADN. Jean Marc Rebouillat, directeur de la sûreté départementale explique comment l'homme a pu être finalement identifié grâce à son ADN.



           
  • Explosion sur le site Feurs Métal: l'heure du procès!

    Vérité et justice pour Jacques et Damien: voilà ce que réclament les soutiens et familles des deux ouvriers de maintenance tués lors de l'explosion d'un four industriel le 25 juin 2011 à Feurs, dans la Loire. Ce lundi 26 septembre, après plusieurs années d'instruction, c'était l'heure du procès

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Loire: ouverture du procès de l'explosion Feurs métal

    Le tribunal correctionnel de Saint-Étienne examine, ce lundi 26 septembre, les circonstances de la mort de deux ouvriers, Jacques et Damien, décédés le 26 juin 2011 dans l'explosion d'une fonderie à Feurs (Loire). 

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Assises du Rhône : les assassins présumés de "Léo" devant la justice

    Deux hommes de 31 ans et 27 ans et une jeune femme de 22 ans comparaissent lundi devant la cour d 'assises du Rhône pour l'assassinat de "Léo", 14 ans, commis en mai 2013  à Sablons. L'adolescent a été égorgé sur les bords du Rhône pour d'obscures raisons. Son corps a été retrouvé dans le fleuve.   

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés