Pollen, pollution et canicule : un cocktail explosif à Clermont-Ferrand