Agression d'un contrôleur SNCF entre Roanne et Lyon : les agents font valoir leur droit de retrait

La circulation des Trains Express Régionaux est encore perturbée en fin de journée mercredi aprés l'agression d'un contrôleur dans un TER.La SNCF invitait les usagers "à différer" leur voyage "dans la mesure du possible". 

Archives
Archives © France3 Rhône-Alpes
Un contrôleur a été agressé mercredi après-midi lors d'un contrôle de billet dans un TER reliant Roanne à Lyon, provoquant un mouvement de droit de retrait de ses collègues Conséquence : le trafic régional était  très perturbé mercredi jusqu'en fin de journée.

L'agent a été agressé vers 14h à hauteur de Régny (Loire) par une personne qui lui a aspergé le visage avec du gaz lacrymogène, avant que celle-ci ne prenne la fuite, a ajouté la SNCF. L'agent a été pris en charge par les secours et hospitalisé à Roanne. La SNCF "dénonce cette attaque très violente et inqualifiable envers un agent du service public".

durée de la vidéo: 01 min 47
Agression TER

La SNCF a précisé que des cars de substitution avaient été déployés au départ des gares de Lyon Perrache, Lyon Part-Dieu et Saint-Etienne. Elle a aussi envoyé 90 000 SMS à ses clients pour les inviter à différer leurs déplacements ou se renseigner dans les gares.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf faits divers