Deux jurys pour désigner les idoles des jeunes

Deux jurys-jeunes, l'un pour la compétition internationale, l'autre pour la compétition nationale, vont décerner les Prix de la Jeunesse. Laura Thomasset, étudiante et jurée, a visionné les 63 films du programme national avant de venir à notre rencontre.

Laura Thomasset est une étudiante clermontoise originaire de Montluçon. Durant le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2013, elle était un des cinq membres du jury appelé à remettre le Prix de la Jeunesse.
Laura Thomasset est une étudiante clermontoise originaire de Montluçon. Durant le festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2013, elle était un des cinq membres du jury appelé à remettre le Prix de la Jeunesse.
Laura Thomasset avait envie de vivre une expérience différente, c'est pour cela qu'en décembre dernier, elle a postulé pour intégrer le jury du Prix de la Jeunesse au 35ème festival du court-métrage de Clermont-Ferrand. "J'ai été bénévole ici, j'ai suivi un stage dans l'association et là, j'avais envie d'être de l'autre côté, de voir le festival d'une manière différente", explique-t-elle. Sa candidature retenue, voilà Laura assise dans les fauteuils réservés aux jurés à regarder la totalité des films en compétition dans la sélection nationale. Douze séances et soixante-trois films à comprendre, étudier, jauger, juger.

La jeune étudiante originaire de Montluçon était est venue vers nous vendredi matin, au lendemain de la délibération des cinq membres du jury. "Il y a autant d'avis sur les courts-métrages que de spectateurs dans la salle" sourit-elle alors, évidemment, les discussions ont été vives pour déterminer qui l'heureux lauréat du Prix de la Jeunesse. "Il y a des frustrations, des compromis" raconte-t-elle, "et puis on s'est rendus compte pendant la délibération que ce prix allait sans doute changer la vie de celui qui va le recevoir".
Philippe Le Guay et Béryl Koltz, membres respectifs des jurys des compétitions Nationale et Internationale, ont reconnu que la récompense du festival clermontois qu'ils ont obtenue en leur temps avait été bénéfique pour leur carrière. Un prix ici permet d'être soudain au centre des attentions et de devenir important dans l'univers cinématographique français.

Samedi soir, Laura Thomasset retournera à sa vie d'étudiante après avoir passé une longue semaine au Court en se disant que, peut-être, grâce à elle, un nouveau talent sera propulsé sur le devant de la scène.

durée de la vidéo: 01 min 05
Laura Thomasset

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du court-métrage de clermont-ferrand