La grève se poursuit sur les chantiers Eiffage à Clermont-Ferrand

Après la neige tombée vendredi sur Clermont-Ferrand, le paiement à tous d'une journée "intempéries" est au coeur des revendications des salariés du groupe Eiffage.
Après la neige tombée vendredi sur Clermont-Ferrand, le paiement à tous d'une journée "intempéries" est au coeur des revendications des salariés du groupe Eiffage.

La neige est venue gripper les chantiers du groupe Eiffage Construction à Clermont-Ferrand. 70 salariés ont cessé le travail. Motif de la grogne : le paiement à tous d'une journée "intempéries"

Par Sandrine Montéro

Le Carré Jaude, les nouveaux logements aux Cézeaux... Des chantiers actuellement au point mort, alors que des négociations entre représentants des salariés et direction ont eu lieu ce jeudi après-midi. Négociations qui ont échoué, le personnel reste donc en grève jusqu'à nouvel ordre.

Tout a commencé vendredi 8 février avec la neige tombée sur Clermont-Ferrand, elle a entraîné l'interruption de certains chantiers conduits par Eiffage Construction. Mais selon la CGT, si les salariés seront bien payés pour la journée "intempéries" sur les chantiers du Carré de Jaude, du Novotel et de Michelin, "la direction refuserait de payer ceux qui travaillent sur une construction aux Cézeaux". Conséquence : 70 salariés sont en grève. Ils demandent que six de leurs collègues puissent bénéficier eux aussi de cette indemnisation.

DMCloud:39141
grève sur les chantiers Eiffage
Reportage de Sébastien Kerroux et René Thévenot - ITW de Manuel De Sousa, représentant CGT

 

Sur le même sujet

Les + Lus