• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Renaud Lavillenie, un champion d'Europe en larmes

Renaud Lavillenie, réconforté par son entraîneur Philippe d'Encausse, a franchi une barre à 6,07 mètres lors des championnats d'Europe en salle à Göteborg (Suède). Ce saut aurait dû faire de lui le deuxième sauteur de tous les temps derrière Sergueï Bubka, mais le saut n'a pas été validé car la barre, si elle n'est pas tombée, n'était plus complètement posée sur les taquets. / © AFP PHOTO / ADRIAN DENNIS
Renaud Lavillenie, réconforté par son entraîneur Philippe d'Encausse, a franchi une barre à 6,07 mètres lors des championnats d'Europe en salle à Göteborg (Suède). Ce saut aurait dû faire de lui le deuxième sauteur de tous les temps derrière Sergueï Bubka, mais le saut n'a pas été validé car la barre, si elle n'est pas tombée, n'était plus complètement posée sur les taquets. / © AFP PHOTO / ADRIAN DENNIS

Renaud Lavillenie a conservé, dimanche après-midi, à Göteborg, son titre de champion d'Europe de saut à la perche en salle. Le Clermontois a franchi une barre à 6,01 mètres pour s'imposer, c'est la meilleure performance mondiale de l'année.

Par Stéphane Moccozet

A Göteborg, en Suède, Renaud Lavillenie n'a laissé aucune chance à ses adversaires de lui ravir sa couronne européenne. Le Clermontois a survolé le concours de saut à la perche dans ces championnats d'Europe d'Athlétisme en salle.
Il a franchi sans encombre, dès le premier essai, toutes les barres qui se dressaient devant lui à 5,61m, 5,76m, 5,86m, 5,91m, 5,96m. Seul Björn Otto, son dauphin aux Jeux Olympiques, et, dans une moindre mesure, son compatriote allemand Malte Mohr, ont réussi à rivaliser un peu plus longtemps que les autres.

 AFP PHOTO / JONATHAN NACKSTRAND / © AFP PHOTO / JONATHAN NACKSTRAND Un duel au sommet

A 5,86 mètres, Lavillenie et Otto restent les seuls perchistes encore en lice dans le concours. Le Clermontois passe la barre sans forcer son talent, l'Allemand, lui échoue à son premier essai. Il fait l'impasse. Renaud Lavillenie efface ensuite une barre à 5,91m, Björn Otto demande une barre à 5,96. Le Français la franchit encore dès sa première tentative, son adversaire échoue. Il reste un essai à l'Allemand qui décide de tenter le tout pour le tout avec une barre à 6,01 mètres. 

Dimanche, rien ne pouvait arrêter Renaud Lavillenie. Il s'élève dans les airs et passe l'obstacle avec une facilité déconcertante. Björn Otto échoue. Comme à Londres en août 2012, il doit se contenter de l'argent.

Lavillenie passe 6,07 mètres mais le saut n'est pas validé

Björn Otto hors course, Lavillenie s'attaque à l'histoire de sa discipline. Il demande une barre à 6,07 mètres. En la franchissant, il dépasserait Steven Hooker (6,06m en salle) et Maksim Tarasov (6,05). Surtout, il deviendrait le deuxième meilleur sauteur de tous les temps derrière Sergueï Bubka.
Après deux premiers échecs, Renaud Lavillenie s'élance. Il saute. La barre tremble. Elle ne tombe pas. Le Clermontois saute de joie. Mais il passe très vite du rire aux larmes quand le drapeau rouge est levé. La barre n'est pas tombée mais en bougeant, elle a quitté les taquets. Le règlement stipule que, dans un tel cas, le saut ne peut pas être validé.

Cinquième titre de champion d'Europe pour Renaud Lavillenie en 2013. A Göteborg, il passe une barre à 6,01 mètres pour conserver sa couronne. / © ADRIAN DENNIS / AFP Le perchiste clermontois peut se consoler en retenant le positif de sa mésaventure: il a passé, dans un concours, une barre à 6,07 mètres et il n'est plus, potentiellement, qu'à huit centimètres du Tsar Bubka. Une question de temps, sans doute, avant que le maître ne soit sérieusement en danger...
DMCloud:44227
Lavillenie, Champion d'europe à 6,01m

 

Sur le même sujet

Une danseuse de cabaret retrouvée morte à Taluyers, dans le Rhône, rappel des faits

Les + Lus