• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Conservatoire botanique national du Massif Central

 Créé à l'initiative du Conseil général de Haute-Loire et agréé par le Ministère de l'environnement et de l'aménagement du territoire depuis 1998, le conservatoire botanique du Massif central a pour objectif principal la connaissance et la conservation de la diversité biologique végétale 

Par Béatrice Nguyen

Depuis Chavaniac Lafayette , où se trouve son siège, le conservatoire botanique du massif central intervient sur les 10 département qui composent son territoire d’agrément soit 57 000 km2 répartis sur 3 régions administratives : Auvergne (Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme), Limousin (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne), Rhône-Alpes (Ardèche, Loire, Rhône).
Par son expertise dans la botanique, référent en matière de flore et d’habitats naturels, il participe également à la mise en oeuvre des politiques nationales de préservation de la biodiversité.

Etablissement public à caractère scientifique et technique, en application du décret du 8 juillet 2004 relatif aux Conservatoires botaniques nationaux, le Conservatoire botanique national du Massif central mène, sur son territoire d’agrément, quatre missions principales :
- La connaissance de l’état et de l’évolution de la flore sauvage et des habitats naturels et semi-naturels;
- L’identification, la conservation et la valorisation des éléments rares et menacés de la flore sauvage et des habitats naturels et semi-naturels;
- La fourniture à l’État, à ses établissements publics, aux collectivités territoriales et à leurs groupements, dans leurs domaines respectifs de compétences, d’une assistance technique et scientifique experte en matière de flore sauvage et d’habitats naturels et semi-naturels;
- L’information et l’éducation du public à la connaissance et à la préservation de la diversité végétale sauvage et cultivée.

Référent en matière de flore et d’habitats naturels 

Le Conservatoire botanique national du Massif central est géré par le Syndicat mixte pour la création et la gestion du Conservatoire botanique du Massif central, composé de cinq membres institutionnels : le Conseil régional d’Auvergne, le Conseil général de la Haute-Loire, le Syndicat mixte du Parc naturel régional du Livradois-Forez, le Syndicat mixte d’aménagement territorial du Haut-Allier, et la Communauté de communes du Pays de Paulhaguet. Depuis 1998, ce Syndicat mixte est administré par un Comité syndical qui approuve les orientations et les programmes d’action du Conservatoire botanique national du Massif central.

Pour le conseiller, par ailleurs, dans la définition de ses actions et des méthodes employées, le Conservatoire bénéficie de l’appui d’un Comité scientifique dont la composition est validée par le Ministère de l’écologie et du développement durable.
Enfin, ses missions sont mises en œuvre par une équipe technique et scientifique d’une trentaine de personnes, structurée en cinq pôles (flore vasculaire, bryoflore, habitats, système d’information et saisie des données, services communs). Elle est aidée dans le cadre d’inventaires floristiques régionaux par un réseau de plus de 400 botanistes correspondants.

DMCloud:59467
Conservatoire botanique national du massif central
Les missions du Conseravtoire national botanique du Massif central présentées par Stéphane Perera, Chargé de communication et de médiation scientifique.

 

Sur le même sujet

Réaction du président de l'ACCA de Seyssinet-Pariset

Les + Lus