A Thiers “la Nat” fête ses 80 ans

Inauguré en 1933 le majestueux bâtiment art déco surplombe toujours la ville de Thiers
Inauguré en 1933 le majestueux bâtiment art déco surplombe toujours la ville de Thiers

L'école nationale de coutellerie de Thiers, " la Nat", devenue le lycée Jean Zay fête ses quatre-vingt ans. Quatre-vingt années d'histoire et d'excellence ancrée dans l'histoire de la capitale française de la coutellerie

Par Laurent Pastural

Autrefois la bourgeoisie thiernoise emmenait ses filles au bal de " la Nat"  
Cette phrase d'un ancien élève témoigne du statut très particulier de l'ancienne école nationale de coutellerie devenu le lycée Jean Zay.
Depuis 80 ans, le somptueux bâtiment Art Déco surplombe la ville de Thiers.
Ecole Nationale de Coutellerie en 1933, puis Ecole Nationale Professionnelle, le lycée s'est ancré au fil des ans dans l'histoire thiernoise et régionale sous le sobriquet encore familier de "la Nat". 
Changements de noms, mais pas d'écrin. Depuis sa naissance, le bâtiment blanc a conservé intacte son architecture des années 30. Visible de l'extérieur comme de l'intérieur. A commencer par un impressionnant couloir central de cent mètres de long et six  mètres de large qui dessert l'ensemble de la structure. Comme dans un hôpital. A "la Nat' on peut faire le tour de tout l'établissement sans jamais sortir. Une architecture Art Déco que l'on retrouve aujourd'hui encore dans les moindres recoins, du carrelage conçu pour être facilement nettoyé au poignées de portes métalliques.
Après avoir accusé une sérieuse baisse de ses effectifs dans les années 2000, difficultés de l'industrie française obligent, le lycée s'est stabilisé aujourd'hui autour de quatre cents élèves. Dont cent cinquante internes. Des élèves qui, de la seconde à la classe préparatoire aux grandes écoles, apprécient ce lycée atypique, chargé d'histoire et à taille humaine. Des élèves qui sont à 20 % des filles. Une petite révolution qui remonte à 1968. Cette année là, les premières filles rejoignent cet univers traditionnellement masculin. Une touche féminine que l'on retrouve aujourd'hui au plus haut sommet de la hiérarchie puisque, depuis deux ans, le proviseur de Jean Zay est une femme Martine Emo qui affirme " on entre proviseur du lycée Jean Zay on ressort directeur de "la Nat"
Dernière-née des formations proposées à Jean Zay, la filière STL Biotechnologies.  Pôle de compétences technologiques, le lycée se veut tourné vers l'avenir et la découverte des techniques de pointes de l'industrie moderne. 
Il célèbre cette année son quatre-vingtième anniversaire. L'occasion de dévoiler une plaque à l'effigie de celui qui lui a donné son nom en 1993, Jean Zay, résistant, ministre de l'Education nationale et de la culture de 1936 à 1939.

DMCloud:59101
Le lycée Jean Zay de Thiers a 80 ans
Reportage d'Evelyne Rimbert et Arthur Jones. Intervenants : Maurice DENIS (Ancien élève 1937-1942), Robert COLLONGE (Ancien élève 1953-1958), Corentin DELOLME (Promotion 2012-2013), Mélanie TRIBOUT (Promotion 2012-2013), Michel GALDEMAR (Professeur d'industrialisation en CPI), Samuel RICHARD (Elève en 1ère STL), Quentin D'AMBERT DE SERILHAC (Elève en terminale STL), Anne-Laure BOURDON (Elève en 1ère STL), Amandine BOILEAU (Elève en terminale STL), Martine EMO (Proviseur du lycée Jean Zay)

 

Sur le même sujet

Les + Lus