Lyon : quatre “identitaires” mis en examen

Le Conseiller régional Alexandre Gabriac avait été arrêté mercredi au cours de la manifestation.
Le Conseiller régional Alexandre Gabriac avait été arrêté mercredi au cours de la manifestation.

Mercredi dernier, des militants d'extrême-droite, dont le conseiller régional exclu du FN Alexandre Gabriac, avaient tenté d'entrer dans la permanence lyonnaise du Parti socialiste après avoir communiqué à la presse leur intention d'en occuper les locaux.

Par S.M. avec AFP

Quatre hommes ont été mis en examen hier pour rébellion et violences en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique, au terme de leur garde à vue après des affrontements avec les forces de l'ordre. Les cinq autres militants interpellés mercredi seront convoqués par le juge d'instruction.
Yvan Benedetti, à la tête de l'Oeuvre française, fait partie des quatre mis en examen. Il est aussi poursuivi pour "provocation à la discrimination".

Les quatre mis en examen ont été placés sous contrôle judiciaire et ont l'interdiction de se rencontrer.

Après avoir rassemblé la presse pour une occupation du local du Parti socialiste de Lyon mercredi, au motif de leur opposition au projet de loi autorisant le mariage homosexuel, une vingtaine de militants d'extrême droite avait scandé "La France aux Français" en résistant aux policiers qui les empêchaient d'entrer dans la permanence du PS.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus