• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les sapeurs pompiers volontaires du Cantal en colère

Les sapeurs pompiers volontaires du Cantal ont manifesté vendredi 7 juin à Aurillac pour dénoncer le manque de moyens et ce qu'ils appellent "le mépris" de certains de leurs officiers. Ils attendent des services départementaux d'incendie et de secours des solutions avant le 28 juin.

Par Béatrice Nguyen

En 10 ans, dans le Cantal, le nombre des sapeurs pompiers volontaires est passé de 950 à 730. La faute à l'évolution démographique mais aussi au ras-le-bol de certains et aux difficultés de recruter de nouveaux candidats.
Les conditions de travail semblent s'être dégradées, c'est ce que veulent dénoncer les soldats du feu volontaires. Réunis en collectif, ils ont manifesté vendredi 7 juin, dans les rues d'Aurillac, pour se rendre dans les locaux du Service départemental d'incendie et de secours. Là, ils ont remis leurs doléances aux responsables départementaux : ils dénoncent "le mépris constant de certains officiers et le manque de moyens dans les casernes". Une délégation a également été reçue par le Directeur de cabinet du Préfet du Cantal.

Le collectif des sapeurs pompiers volontaires attend que des solutions soient proposées pour régler ce malaise, faute de quoi, le 28 juin, ils déposeront leurs casques et leurs équipements devant la Préfecture du Cantal.

Sur le même sujet

Valence (Drôme) : une explosion dans un appartement fait un mort et un blessé léger

Les + Lus