Cet article date de plus de 7 ans

Le vélo en libre service arrive enfin à Clermont-Ferrand

Après le Vélib' parisien ou le Vélo' V lyonnais, le vélo en libre service arrive enfin à Clermont-Ferrand.  Un effet de mode mais aussi un remède contre la saturation de la ville et la pollution. Dans la capitale auvergnate, butte oblige, les vélos ont sept vitesses contre trois à Paris ou Lyon.

La station C.Vélo place de Jaude à Clermont-Ferrand
La station C.Vélo place de Jaude à Clermont-Ferrand
Un petit air de Velib. Et surtout un mode de transport alternatif à la voiture. Clermont-Ferrand  vient de se doter d'un service de location de vélos.  Le service C.Vélo c'est une flotte de cent vélos et dix stations relais pour sillonner la capitale auvergnate. Avec une particularité locale, butte oblige, les vélos clermontois sont dotés de sept vitesses contre trois à Paris ou Lyon.
La première abonnée du C.Vélo est une inconditionnelle du deux roues. Patricia, ex -parisienne qui vit à Issoire et travaille à Clermont-Fd a été la première abonnée du Vélib en 2007. Après Bertrand Delanoë c'est donc Serge Godard qui lui offre son abonnement ce jeudi. 
Coût total de l'opération pour le Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglomération clermontoise deux millions d'euros.
Douze nouvelles stations sont prévues dés l'horizon 2016. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports écologie