5 sites naturels rhônalpins classés en 2013

140 hectares classés : le site des coteaux de l’Hermitage sur le territoire des communes de Crozes-Hermitage, Larnage et Tain-l’Hermitage / © Pierre Lachaux, F3 Rhône-Alpes
140 hectares classés : le site des coteaux de l’Hermitage sur le territoire des communes de Crozes-Hermitage, Larnage et Tain-l’Hermitage / © Pierre Lachaux, F3 Rhône-Alpes

Du site de Vallon Pont d'Arc aux Coteaux de l'Hermitage, cinq classements ont été opérés cette année en Rhône-Alpes. Il permet de conserver les caractéristiques paysagères et patrimoniales de ces sites d’exception, en les préservant de toute atteinte à l’esprit des lieux. 

Par Christian Conxicoeur

DMCloud:99847
5 sites naturels rhonalpins classés en 2013

La région Rhône-Alpes confirme le caractère exceptionnel de son patrimoine naturel en bénéficiant du classement de sites paysagers remarquables qui justifient une protection de niveau national.

Ainsi, 5 sites de la région Rhône-Alpes ont déjà été classés depuis le début de l’année :

    - 7 janvier 2013 : l’ensemble formé par les abords du Pont d’Arc et de la grotte Chauvet (surface et tréfonds) sur le territoire de la commune de Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) : 277 hectares

    - 25 mars 2013 : site du vallon du Clou sur le territoire de la commune de Sainte-Foy-Tare (Savoie) : 2 692 hectares

    - 31 mai 2013 : site du défilé de Pierre-Châtel, sur le territoire des communes de Nattages, Virignin (Ain), la Balme et Yenne (Savoie) : 717 hectares

    - 5 juin 2013 : site des coteaux de l’Hermitage sur le territoire des communes de Crozes-Hermitage, Larnage et Tain-l’Hermitage (Drôme) : 140 hectares

    - 2 août 2013 : site de la Dent d’Oche, des Cornettes de Bise et de leurs abords, sur le territoire des communes de Bernex, la Chapelle d’Abondance, Novel et Vacheresse (Haute-Savoie) : 2 680 hectares

Le classement permet de conserver les caractéristiques paysagères et patrimoniales de ces sites d’exception, en les préservant de toute atteinte à l’esprit des lieux. Cette protection interdit en effet la modification des lieux, sauf autorisation préalable lorsque les travaux projetés ne compromettent ni leur état ni leur aspect ou qu’ils contribuent à leur amélioration.

Les 5 nouveaux classements intervenus en 2013, en garantissant la sauvegarde de paysages remarquables, apportent ainsi une valeur ajoutée à l’image et à la renommée du territoire rhônalpin.  

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus