Une nouvelle source d'eau potable pour la ville de Clermont-Ferrand ?

Si tous les paramétres sont réunis,les clermontois porront boire de l'eau du Maar d'Enval d'ici 2 ans.
Si tous les paramétres sont réunis,les clermontois porront boire de l'eau du Maar d'Enval d'ici 2 ans.

La capitale a uvergnate tient à préserver la qualité de son eau. Depuis bientôt 3 semaines,au pied du puy de dome, une équipe procède à des sondages  afin de trouver de nouveaux gisements d'eau. Et finalement, c'est une importante ressource qui a été découverte dans un cratère volcanique.

Par Sébastien Kerroux

Un gisement prometteur pour un enjeu économique de taille. Jusqu'à maintenant, Clermont-Ferrand est ravitaillé en eau par la nappe fluviale de l'Allier à 70%. Les 30% restants sont des eaux de sources provenant de la vallée de la Tiretaine. Problème : ces derniers peuvent être sujets à diverses formes de pollution. C'est pourquoi la ville de Clermont-Ferrand a recherché, et peut-être désormais trouvé, un nouveau site plus facile à protéger. Celui du Maar d'Enval, situé sur la commune d'Orcines. 

DMCloud:104183
Une nouvelle source d'eau pour la ville de Clermont-Ferrand
Reportage : Alfonso Martinez et Li Jie. Intervenants : Olivier Jautzy (Directeur du service des eaux), Jamel Ibrahim Ouali (Adjoint chargé de l'eau et de l'assainissement à la ville de Clermont-Ferrand)

 

Sur le même sujet

Les + Lus