Les indiens de Patrick Prugne à la conquête des ventes de BD en France

Patrick Prugne dans son atelier où il a réalisé "Frenchman", puis "Pawnee", du scénario aux planches en aquarelle / © Claude Fallas
Patrick Prugne dans son atelier où il a réalisé "Frenchman", puis "Pawnee", du scénario aux planches en aquarelle / © Claude Fallas

A sa sortie, Pawnee, le nouvel album de bande dessinée de Patrick Prugne s'est hissé à la troisième place des ventes de BD en France. L'auteur qui réalise toutes ses planches en aquarelle dans sa maison à Cournon d'Auvergne (63), a bien voulu répondre à nos questions.

Par Richard Beaune

Depuis Canoë Bay en 2009, réalisé à 4 mains avec Tiburce Oger, Patrick Prugne vit avec les indiens d'Amérique et raconte la guerre qui les a opposés aux colons. Frenchman (2011) et Pawnee (2013) racontent cette guerre aux travers de trois personnages: Alban Labiche, jeune normand envoyé de force en Amérique, sa soeur Angèle et son ami Louis, tous les deux parti à sa recherche.

Pourquoi avoir voulu donner une suite à Frenchman?
Vu la panade dans laquelle j'avais laissé mes personnages, je trouvais que c'était quand même pas mal de les faire se retrouver ou du moins, qu'ils se cherchent. Et puis je m'étais vraiment attaché à mes personnages et j'avais envie de continuer l'aventure avec eux. De toute façon, je me laisse toujours une porte de sortie au cas où j'ai envie de vivre de nouvelles aventures avec mes personnages.

Par quelles étapes passent la réalisation d'un de vos albums? On imagine que ça représente beaucoup d'heures de travail...
Toutes mes histoires se situent dans un contexte historique bien précis, recherche des personnages, recherche de l'histoire, recherche de toute la documentation historique bien précise, documentation visuelle, oui, ça fait un gros travail en amont qui n'est pas forcément visible quand on lit l'album. En tout, il me faut environ vingt mois pour réaliser un album.

Et il existe des éditeurs qui vous laissent travailler si longtemps sur un album? Il s'est écoulé deux ans entre la parution de Frenchman et celle de Pawnee?
J'ai conscience que j'ai un éditeur exceptionnel. C'est la Rolls Royce de ce que je peux trouver en édition. Il me laisse une pagination libre, il me laisse carte blanche... Il lit l'histoire bien sûr mais après je vais à mon rythme, je cherche ma documentation, il me fait entièrement confiance et à la sortie, de mon côté, je lui fais entièrement confiance en ce qui concerne l'objet, l'impression et la finition de l'album. (Ndlr: Patrick Prugne est édité par Daniel Maghen depuis 2009)

Comment expliquez-vous le succès de Pawnee?
On ne peut pas vraiment expliquer un succès. C'est vrai que l'album a bien démarré (Ndlr: l'album est entré à la troisième place du classement des ventes à sa sortie et il est désormais 18ème des ventes en 4ème semaine au moment où l'on écrit ces lignes) Carpe Diem en ce qui me concerne, je suis content, je profite de l'instant présent et ça me motive pour continuer. C'est très facile de faire un flop et il est aussi facile de faire un succès, c'est le public qui juge, moi, je n'y suis pas pour grand chose.
Patrick Prugne vient de signer un nouvel album de BD, Pawnee


 


Sur le même sujet

François Hollande dans l'Allier : "je me situe au niveau des grands enjeux"

Les + Lus