Stéphane Le Foll promet des aides à l'installation en 2013

Le ministre de l'Agriculture est allé à la rencontre des jeunes agriculteurs de l'Ain, à l'occasion de la 60è finale nationale de labour qui se déroulait à Ars-sur-Formans. Lors de cette rencontre, il s’est engagé à accompagner 6.000 installations, soit le même niveau qu’en 2008.

Ars-sur-Formans le 22 septembre 2013, dans le creux d'un sillon
Ars-sur-Formans le 22 septembre 2013, dans le creux d'un sillon © France3 Lyon
Jeudi 19 septembre, lors du sommet de l'élevage à Cournon d'Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, Stéphane Le Foll avait déjà évoqué des aides à l'installation, il avait avancé le chiffre de 6000. Un chiffre qui n'avait alors suscité que du scepticisme de la part du syndicat Jeunes Agriculteurs qui a évoqué «un dialogue de sourds ».
« Aujourd'hui on est inquiet », avait expliqué son président, François Thabuis, « on constate une baisse moyenne de 30% sur les crédits installation dans la loi de finances » 2013, chiffre contesté par le ministre qui avait affirmé que la baisse était « nettement inférieure ».

« On va utiliser tous les moyens pour favoriser les installations. »
C'est la déclaration faite à Ars-sur-Formans ce dimanche dans l'Ain. Le ministre de l’Agriculture a dévoilé les grandes lignes de la loi d’avenir qui sera discutée fin octobre.
L’objectif serait de passer de 6 000 à 10 000 installations de jeunes agriculteurs par an. Un comité de suivi serait créé dès l’année 2014, relayé en région par des comités locaux. Chaque projet de jeune agriculteur serait alors accompagné de façon personnalisée.
Autre annonce très attendue par les agriculteurs : la fin de la SMI (surface minimum d’installation). Elle serait remplacée par l’AMA (activité minimum d’assujettissement).
« On ne s’attache plus uniquement à la surface, mais à tout ce qui est lié à l’activité », a précisé le ministre. Enfin, Stéphane Le Foll a évoqué la création d’un contrat de génération spécifique à l’agriculture.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter