Cet article date de plus de 7 ans

Fiona : le corps de la fillette n'a toujours pas été retrouvé (MAJ)

Le dispositif des nouvelles recherches mises en place pour tenter de retrouver le corps de Fiona a été levé. Une fois sur les lieux, sa mère n'a pas pu  indiquer l'endroit où la fillette serait enterrée.
Toute la matinée, le convoi de policiers et d'enquêteurs a suivi les indications de Cécile Bourgeon sur le trajet qu'elle aurait suivi avec Berkane Makhlouf avant d'enterrer le corps de sa fille. En vain.
Toute la matinée, le convoi de policiers et d'enquêteurs a suivi les indications de Cécile Bourgeon sur le trajet qu'elle aurait suivi avec Berkane Makhlouf avant d'enterrer le corps de sa fille. En vain. © Alfonso Martinez
Les nouvelles recherches entreprises au matin du jeudi 10 octobre ont été vaines. Cécile Bourgeon, la mère de Fiona était présente, mais elle n'a pas pu désigner aux enquêteurs l'endroit où elle et son compagnon auraient enterré le corps de la fillette disparue depuis le 12 mai dernier.
Son avocat Maître Gilles-Jean Portejoie qui se trouvait aux côtés de sa cliente l'a "trouvée pleine d'énergie et de bonne volonté, puis rapidement désorientée, n'arrivant pas à se positionner dans la forêt".
Le procureur de la République Pierre Sennès participait aux recherches avec des enquêteurs de la police judiciaire à Fontclairant, un hameau de la commune d'Aydat près de Clermont-Ferrand.
Les enquêteurs ont refait avec Cécile Bourgeon l'itinéraire qu'elle avait emprunté avec son compagnon le jour des faits. Le convoi de police transportant la jeune femme a emprunté plusieurs chemins sur la commune de Ceyrat située entre la ville de Clermont-Ferrand et le village d'Aydat mais, désorientée, Cécile Bourgeon n'a pas pu les guider. Son avocat précise "on a fait quatre ou cinq haltes et à chaque fois on se rendait compte que ce n'était pas là et on est tous très déçus... quand on s'est quittés, elle était très abattue."

Le dispositif mis en place au matin comprenant une quarantaine de gendarmes et des chiens du Groupe d'Investigation Cynophile a donc été levé en début d'après-midi vers quinze heures et Cécile Bourgeon a été reconduite à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas.
Reste demain vendredi l'audition de Berkane Makhlouf, le compagnon de Cécile Bourgeon, pour tenter de trouver où le couple a enterré le corps de la petite fille de cinq ans, l'autopsie serait déterminante pour connaître les causes de la mort de Fiona.

Sandrine Montero et Alfonso Martinez ont suivi les recherches et accompagné le convoi toute la matinée du 10 octobre :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona