• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Toni Musulin raconte sa détention dans “Paris Match”

© Paris Match
© Paris Match

Après avoir purgé sa peine, Toni Musulin raconte sa détention et livre "sa" vérité dans une interview exclusive à "Paris Match". Aujourd'hui retiré en Bourgogne, il prétend toujours ne rien savoir du butin manquant, "mais si mon magot fait fantasmer les filles,dit-il, tant mieux".      

Par Philippe Bette

Les photos le montrent étendu sur un canapé de jardin, regardant déjà ailleurs, dans une belle maison en Bourgogne, mais dont on ne saura rien ... Tout juste nous dit-on qu'il y vit retiré, mais seul...

A peine sorti de prison,Toni Musulin  accorde une interview à Paris Match où il raconte sa détention, quatre années dont trois à l'isolement passées à Lyon-Corbas. Il explique qu'il aurait pu bénéficier d'une libération anticipée mais qu'il a refusé de porter un bracelet électronique et qu'il a souhaité purger sa peine, toute sa peine : Il s'explique : "Je voulais être libre de mes mouvements à ma sortie". Un séjour en prison qu'il décrit comme une violence, une fureur permanente contre le système carcéral, une rébellion qui lui a systématiquement valu du mitard. Musulin y apparaît toujours comme un révolté, un homme secret, réfractaire à l'autorité, quelle qu'elle soit. 

Regrette -il quoi que ce soit ? "Mon seul regret, c'est d'avoir raté mon coup", se désole-t-il, ajoutant : "Si j'avais su ce que j'allais endurer en prison, je ne me serais jamais rendu".

Qu'a -t-il fait de tout ce temps passé à l'isolement ? Il a pris des cours d'anglais, lu des livres sur le jeu d'échecs et repoussé toutes les sollicitations que lui valait sa soudaine notoriété : Les compromissions avec les caïds en prison, les offres d'emploi dans la sécurité à sa sortie et même les demandes en mariages. Ses projets ? "Me casser au plus vite ". Il affirme que plus rien ne le retient en France et qu'il veut encore "régler deux ou trois petites choses avant de partir". Toujours énigmatique, Musulin...

Évidemment, la question qu'on lui pose, celle qui intrigue tout le monde, c'est s'il n'a pas un peu d'argent qui l'attend quelque part ? Une idée comme ça ... 2,5 Millions d'euros, la partie du butin, qui n'a pas été retrouvée après son détournement de fonds ? Et voici sa réponse : "Je n'ai pas le premier euro. Mais si ça fait fantasmer les filles, tant mieux !".

L'ancien convoyeur de fonds s'est-il vraiment "fait doubler" comme il le laisse entendre et par qui ? L'interview le suggère, du moins T. Musulin entend-il semer le doute... Quoi qu'il en soit, la question reste toujours en suspens.

DMCloud:114643
Toni Musulin raconte sa détention

 

L' "affaire" Musulin

Le matin du 5 novembre 2009, Toni Musulin ,convoyeur de fonds,employé depuis 10 ans de la société de convoyage Loomis, fausse compagnie à ses deux collègues et disparaît avec son fourgon, emportant 11,6 millions d'euros.

Le véhicule est retrouvé trois heures plus tard à quelques centaines de mètres, entièrement vide. Mais deux jours après, la police met la main sur l'essentiel du butin: 9,1 millions d'euros, jetés en vrac au fond d'un box, loué par Musulin à Lyon sous une fausse identité. Après 11 jours d'une mystérieuse cavale,notamment en Italie, le convoyeur se rend le 16 novembre à la police monégasque.2,5 millions d'euros sont toujours portés manquants. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'une usagère du TER Lyon Ambérieu

Les + Lus