• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Mobilisation des salariés de l'hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay

Plusieurs dizaines de salariés de l'hôpital Emile Roux, du Puy-en-Velay, se sont mobilisées jeudi après-midi. Ils protestent contre leurs conditions de travail. / © Matthias Julliand
Plusieurs dizaines de salariés de l'hôpital Emile Roux, du Puy-en-Velay, se sont mobilisées jeudi après-midi. Ils protestent contre leurs conditions de travail. / © Matthias Julliand

Quelques dizaines d'employés du Centre Hospitalier Emile-Roux au Puy-en-Velay se sont rassemblées, à l'appel de la CGT, jeudi en début d'après-midi. Pour réclamer à leur direction de meilleures conditions de travail. Et dénoncer un manque de personnel et des journées de plus en plus chargées.

Par Evelyne Rimbert avec Matthias Julliand

 Congés et arrêts maladie non remplacés, manque de personnel, plannings et horaires illégaux… voici quelques-uns des griefs que reproche aujourd’hui la CGT à la direction de l’hôpital ponot.

C’est donc pour alerter sur « une dégradation des conditions de travail » que le syndicat – majoritaire au sein de l’établissement hospitalier – avait appelé à un rassemblement ce jeudi 7 novembre en début d’après-midi. Rendez-vous avait été pris devant la salle où se tient habituellement le conseil de surveillance. Ils étaient quelques dizaines de personnels à avoir répondu à cet appel à la mobilisation.

« Depuis plusieurs années, de gros efforts sont demandés aux salariés pour compenser la surcharge de travail. Les conséquences sur nos conditions de travail sont nombreuses et n’épargnent aucun service » ont ainsi souligné les représentants du syndicat, dénonçant par ailleurs une planification illégale des horaires de travail : « Les changements de planning intempestifs sont monnaie courante mais intolérables car irrespectueux des salariés et de leur vie personnelle. Dans certains services, les personnels ne connaissent leur emploi du temps que quelques jours à l’avance. Ce qui engendre une fatigue physique et psychologique supplémentaire ».

Sollicitée par le syndicat CGT, la direction du centre hospitalier Emile-Roux a exprimé en retour sa volonté d’engager le dialogue. A ce jour, aucune date n’a encore été fixée !

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus