• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Riom fait une place aux oubliés de la Grande Guerre

Aucun des 650 fusillés pour l'exemple ne repose au cimetière de Riom. Et pourtant, un monument leur est dédié.
Aucun des 650 fusillés pour l'exemple ne repose au cimetière de Riom. Et pourtant, un monument leur est dédié.

François Hollande a prononcé, jeudi, un discours pour lancer les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale. Il souhaite que le musée de l'Armée des Invalides, à Paris, réserve une place aux "Fusillés pour l'exemple". A Riom, un monument est dédié à ces oubliés de la Grande Guerre.

Par Evelyne Rimbert

Entre 1914 et 1918, près de 650 soldats ont été condamnés à mort pour désobéissance militaire. Les fusillés pour l'exemple.

Aucun d'entre eux ne repose au cimetière de Riom. Et pourtant, un monument leur est dédié. Une initiative de l'ARAC, l'Association Républicaine des Anciens Combattants, qui a choisi de manifester ainsi son soutien aux oubliés de la Grande Guerre.

Il aura fallu attendre presque 100 ans pour qu'un gouvernement s'intéresse enfin à leur sort. Mais leur accorder plus de place au musée de l'armée à Paris reste insuffisant pour les associations.

DMCloud:124611
Le cimetière de Riom fait une place aux Fusillés pour l'exemple
Reportage : Céline Pauilhac, Jean Jazeix. Intervenant : Georges FAVARD (Président de l'Association Républicaine des Anciens Combattants).

 

Sur le même sujet

Trafic autoroutier sur l'A7 : les informations circulent ! 

Les + Lus