• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

11 Novembre : François Hollande à Oyonnax. Direct, reportages et photos d'époque.

Tout a été très bien organisé afin que tout se déroule selon un timing précis pour limiter les risques / © Collection Archives départementales de l’Ain
Tout a été très bien organisé afin que tout se déroule selon un timing précis pour limiter les risques / © Collection Archives départementales de l’Ain

Pour commémorer le 11 Novembre, le président de la République a choisi de se rendre lundi à Oyonnax, pour honorer la mémoire des maquisards qui ont défilé en 1943. Une visite retransmise en direct sur F2 dès 15h20, avec notamment Marie Drucker ainsi que Sylvie Cozzolino de F3Rhône-Alpes.

Par Christian Conxicoeur

L'objectif est double : commémorer la Grande Guerre et honorer ceux qui, à Oyonnax, en 1943, ont bravé le joug allemand pour le faire. 
De cet épisode, il reste quelques images étonnantes, et des témoignages.
Alors que le président de la République se rend dans l'Ain, nous vous proposons 3 reportages qui racontent le contexte, et des diaporamas avec de précieux clichés, mis gracieusement à notre disposition par les Musées départementaux de l'Ain.

1/ Reportage : le maquis de l'Ain (reportage Sylvie Cozzolino et Thierry Swiderski)
11 novembre : le maquis de l'Ain

Diaporama : le maquis de l'Ain

Le maquis de l'Ain

2/ le défilé du 11 novembre 1943 à Oyonnax (Sylvie Cozzolino et Thierry Swiderski)
 

DMCloud:124935
11 Novembre : le défilé des maquisards à Oyonnax en 1943

Diaporama : le défilé du 11 Novembre 1943
 

Défilé de maquisards le 11 novembre 1943 à Oyonnax

Document : le rapport de la Préfecture suite au défilé
 

OYONNAX - Rapport de la Préfecture


3/ Le Lycée Lalande de Bourg-en-Bresse (Sylvie Cozzolino et Thierry Swiderski)
 

11 novembre : gros-plan sur le Lycée Lalande de Bourg-en-Bresse

 

le 11 Novembre : la date commémorative des tous les "Morts pour la France"

C'est par la loi du 28 février 2012, voulue par Nicolas Sarkozy et à laquelle François Hollande était opposé, que le 11 Novembre est devenu "la commémoration de tous les morts pour la France".
Finalement, le 20 février 2012, le projet de loi avait été voté par les députés UMP, Nouveau Centre et socialistes. Seuls les communistes ont voté contre ce texte. "Nous refusons d'amalgamer tous les conflits en un même souvenir", avait alors dit le député communiste André Chassaigne.

Sur le même sujet

Intervenants :

Les + Lus