Le monoxyde de carbone, l'ennemi invisible de l'hiver

Publié le Mis à jour le

Avec le retour de l'hiver, on reparle inévitablement des problèmes d'intoxication au monoxyde de carbone. Un gaz inodore et incolore, à l'origine chaque année d'une centaine de décès en France. Dont 2 l'an dernier en Auvergne.

Si le monoxyde de carbone est un souci bien connu des chauffagistes, il l'est aussi des sapeurs-pompiers. 
L'an dernier, en Auvergne, 46 interventions ont été recensées. Dont 2 cas mortels. Le double de l'hiver précédent.
De quoi inquiéter l'Agence Régionale de Santé qui renouvelle ses conseils de prudence avant l'arrivée de l'hiver. 

Les chauffagistes aussi sont sur le pont. Groupes électrogènes mal utilisés, chauffages d'appoint et chaudières mal entretenus sont les principales sources de problèmes qu'ils rencontrent chaque année à pareille époque.

Pour lutter contre cet ennemi invisible, les sapeurs-pompiers disposent de petits appareils de contrôle dans leurs véhicules.
Quant aux particuliers, la meilleure solution est de vérifier l'entretien des appareils de chauffage, quel que soit le combustible. On peut aussi installer un détecteur de CO. Disponible mais pas obligatoire.
durée de la vidéo: 01 min 42
Comment lutter contre le monoxyde de carbone, ennemi invisible de l'hiver?