• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le marais de Saint-Pierre-le-Chastel

© Valérie Mathieu
© Valérie Mathieu

Au pied de la chaîne des Puys, dans la plaine alluviale de Pontgibaud. le marais de Saint-Pierre-le Chastel, appelé aussi "marais de Paloux" regroupe, sur ses 65 ha, des milieux naturels riches en faune et en flore. La commune a obtenu qu'il soit labellisé espace naturel sensible. 

Par Béatrice Nguyen

Le marais; classé espace naturel sensible fait donc l'objet d'un plan de gestion mené par le Conservatoire d'Espaces Naturels  Auvergne et la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Un moyen de protéger cet espace et de le faire connaître du public
De taille part peu commune dans les Combrailles, le marais de Paloux s'étend de part et d'autre du ruisseau de Mazayes,  qui se jette un peu plus en aval dans la Sioule. Il est constitué  de prairies , entourées de bois, de landes et de pelouses sèches.  La moitié du site devient  quelques mois par an, à cause des pluies et de la neige, une immense étendue d'eau…

Depuis des années, différents travaux ont été mené sur le site : un réseau de drainage a été créé pour assécher les terres et permettre un usage agricole. Dans les années 60 c'est le cours du ruisseau de Mazayes qui  a été rectifi, en suprrimant les méandres pour en faire un cours rectiligne. Cela a profondément modifié les habitats naturels qui y existaient et conduit à la disparition de certaines espèces, notamment de poissons.

Le plan de gestion prévoit donc de rendre au ruisseau ses méandres et son lit nature et le creusement de deux mares afin de favoriser le retour de certaines espèces de poissons, d'oiseaux et d'amphibiens.

La commune de Saint-Pierre-le-Chastel souhaite profiter du patrimoine naturel du site et encourager les visteurs à venir observer le panorama excpetionnel depuis la butte, ou encore les nombreux oiseaux qui nichent ou passent lors de la migration.  De nouveaux inventaires permettront d'améliorer la connaissance des espèces et  la création d'un sentier de découverte valorisera le site.

 75% des zones humides ont été détruites  en France au cours du siècle dernier, alors qu'elles ont un rôle écologique essentiel, dans la régulation des crues et en étant un filtre naturel qui joue un rôle important dans la qualité de l'eau. C'est pour toutes ces raisons qu'il est primordial de les protéger.

Le marais de Saint-Pierre-le-Chastel
Reportage Béatrice Nguyen et Valérie Mathieu. Intervenants : Julien Tommasino, Chargé d'études, Conservatoire d'espaces naturels Auvergne; Janette Vialette-Giraud, Maire de Saint-Pierre-le-Chastel.

 

Sur le même sujet

Extrait du discours d'André Malraux en février 1968 à Grenoble

Les + Lus