• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ikea en cours de montage à Clermont-Ferrand

Ce contenu n'est plus disponible

Après des années de tergiversations, de discussions sur l'emplacement final, le géant suédois du meuble, Ikea, a symboliquement posé la première pierre de son magasin clermontois, mardi matin. L'ouverture est prévue pour août 2014.

Par Stéphane Moccozet

C'est un bâtiment de 33 000 mètres carrés, dont la construction a déjà débuté, qui accueillera l'été prochain Ikea dans le quartier des Gravanches à Clermont-Ferrand. L'ouverture est prévue pour le mois d'août 2014. "L'objectif est d'être prêt pour le 6 août" a précisé Philippe Monneret, le directeur du magasin, à la presse.
 
Le bâtiment qui sort progressivement de terre depuis quelques semaines affichera une surface supérieure de 5 000 m2 par rapport à celle du magasin voisin de Saint-Etienne. L'enseigne suédoise a estimé que la zone de chalandise s'étendait sur 900 000 habitants. "Nous voulons que 80% de la population française ait un magasin à moins d'une heure de chez elle" a indiqué Philippe Monneret.
 
Pour accueillir les visiteurs, 1 300 places de parking seront disponibles, à quelques hectomètres seulement de l'autoroute A 71.
 

I​kea recrute via Pôle Emploi

Parallèlement à la construction du magasin, le recrutement des 160 salariés a débuté. C'est Pôle Emploi qui se charge de procéder à une première sélection et qui soumettra ensuite les candidats aptes à occuper les différents postes à l'employeur.
Une première phase s'est déroulée en octobre durant laquelle les aspirants vendeurs se sont soumis à une série de tests. Leur but était d'évaluer les capacités des candidats à respecter des consignes, à se repérer dans l'espace, à communiquer avec un client ou un responsable.
 
De 1 200 candidats en octobre, ils n'étaient plus que 550 en novembre. Pour celles et ceux encore en course pour un des 160 emplois proposée, il fallait ensuite se soumettre à un examen de mise en situation, toujours animé par Pôle Emploi grâce à la méthode de recrutement par simulation (MRS). Une méthode canadienne qui ne prend en compte ni l'expérience ni le niveau de qualification mais "l'habileté" du candidat.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Françoise Laurant, co-présidente du Planning familial AURA

Les + Lus