• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'hopital de Valence condamné aprés le décès d'une malade atteinte d'Alzheimer

© France3
© France3

Le tribunal correctionnel a condamné l'hopital de Valence aprés le décès d'une patiente atteinte de la maladie d'Alzheimer.Elle avait échappé à la vigilance des soignants en 2006 et avait êté retrouvée morte dans une aile de l'hopital alors en chantier.L'hopital n'exclut pas de faire appel.       

Par Philippe Bette

L'hôpital de Valence a été condamné mardi pour homicide involontaire après le décès en 2006 d'une patiente atteinte de la maladie d'Alzheimer et dont le corps avait été retrouvé 12 jours après sa disparition dans une partie en travaux de l'établissement.

Outre la condamnation en tant que personne morale pour homicide involontaire par le tribunal correctionnel de Valence, l'hôpital a été condamné mardi à une peine de 30.000 euros d'amende avec sursis, a annoncé mardi l'avocat d'un des enfants de la victime, Me Ivan Flaud.

"Nous n'étions pas venus demander vengeance mais justice, on est très satisfaits de cette décision qui reconnaît que cette dame est morte par la faute de l'hôpital", a déclaré Me Flaud.Il  estime que l'établissement public était responsable d'un défaut de surveillance de cette femme âgée de 77 ans, qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, et qui avait erré dans cette partie en travaux de l'hôpital, avant d'être retrouvée 12 jours plus tard morte de déshydratation."L'hôpital n'avait appelé la police que le lendemain matin de sa disparition, elle a fini sa vie dans des conditions épouvantables", selon l'avocat.

Contacté par l'AFP, l'établissement n'a pas souhaité s'exprimer, indiquant seulement "étudier la possibilité" de faire un recours.

   

Sur le même sujet

Drôme : les bouchons de l'autoroute du soleil, c'est son boulot !

Les + Lus