• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une arménienne sans papiers régularisée pour soigner son enfant malade

Une arménienne de Villeurbanne, dont la demande d'asile a été rejetée par l'Office français de protection des réfugiés, bénéficiera néanmoins d'un titre de séjour d'un an pour soigner son enfant malade.     

Par Philippe Bette

Une Arménienne sans papiers, qui réside à Villeurbanne (Rhône), s'est vu octroyer un titre de séjour d'un an pour faire soigner son fils malade, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture du département. Cette mère, "arrivée récemment en France", "n'a aucun droit à y rester" puisque sa demande d'asile a été rejetée par la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) que par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), a souligné le préfet Jean-François Carenco.

Cependant, comme "elle a fait valoir que son fils était malade, elle a obtenu un permis de séjour d'un an", a-t-il ajouté, précisant qu'il procède toujours ainsi en cas de mineur malade et qu'il était saisi de ce dossier "pour la première fois".
Selon plusieurs enseignants de Villeurbanne, il s'agit d'une famille avec deux parents et trois enfants, dont l'une est scolarisée dans une école de la ville. Inquiets de voir la famille dormir dans une voiture depuis février, ils se sont mobilisés pour leur trouver un toit. Grâce à une collecte locale, ils ont pu assurer un hébergement en hôtel pendant quelques nuits, mais comptent créer un collectif pour les aider à trouver une solution plus pérenne.

Selon Le Progrès, les enfants et leurs parents ont été "victimes de préjugés communautaires,pour ne pas dire racistes", dans leur village d'Arménie, au motif que la mère du père de famille serait azérie. "Cette seule indication sur des documents officiels valait à ses proches de ne pas être considérés comme de véritable Arméniens", indique le journal. Des allégations qui n'ont pas été retenues par l'administration française, selon la préfecture.

Sur le même sujet

Trafic autoroutier sur l'A7 : les informations circulent ! 

Les + Lus