• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : Le Front National réclame la gratuité de Téo

Autour de Christophe Boudot ,les têtes de liste du Front National dans chaque arrondissement de Lyon / © Ph.Bette
Autour de Christophe Boudot ,les têtes de liste du Front National dans chaque arrondissement de Lyon / © Ph.Bette

Le Front National, qui présente des candidats dans chaque arrondissement de Lyon aux prochaines municipales, veut une révision complète de la politique des transports. Christophe Boudot réclame la gratuité totale du périphérique nord et la construction d'une nouvelle ligne de métro.   

Par Philippe Bette

Christophe Boudot, candidat du Front National à la mairie de Lyon, a présenté mardi midi ses têtes de liste aux élections municipales de Lyon : Il y aura un candidat du FN dans chaque arrondissement de Lyon avec des figures nouvelles représentant toutes les générations de la société civile : Une jeune graphiste dans le 2e, un chargé de communication de 26 ans dans le 3e  ou encore une infirmière libérale de 55 ans dans le 5e arrondissement.... Des visages nouveaux qui veulent incarner un renouvellement du paysage politique lyonnais. 

Pour Christophe Boudot, lui -même candidat, son mouvement peut créer la surprise en obtenant des scores élevés dans trois ou quatre  arrondissements : Le huitième, là où il se présente lui -même mais aussi dans les 3e, 5e et 9e arrondissements. C'est que selon lui, l'électorat pourrait bien trouver là une alternative "entre une droite qui se perd et une gauche qui échoue".

Mais pour quelle politique ? Le Front National avance des propositions concrètes pour faciliter la vie des Lyonnais au quotidien. Une révision complète du plan de déplacements urbains s'impose selon lui pour revenir à une politique des transports plus axée sur le service dû aux citoyens : "280.000 véhicules transitent chaque jour d'est en ouest" observe Christophe Boudot. Pour fluidifier le trafic il faut, dit -il, instaurer la gratuité de Téo : "Depuis 15 ans, les lyonnais ont payé trois fois le périphérique nord. Il est temps de le rendre gratuit par respect pour eux".

Autre constat, la difficulté de rejoindre la Part Dieu depuis la Presqu'île. Il faut relier, selon lui, les deux pôles de décision avec une nouvelle ligne de métro. La ligne "E" entre Cordeliers et Montchat relierait le quartier d'affaires au centre ville en à peine 8 minutes et permettrait de délester certaines lignes saturées. Coût estimé de cette ligne nouvelle : 600 millions d'euros avec 5 stations nouvelles et des parcs relais associés. Le Front National écarte pour sa part le projet d'un prolongement de la ligne B au delà d'Oullins jusqu'à l'anneau des sciences, qui lui paraît par trop hypothétique... 

Autre proposition, permettre aux lyonnais de se réapproprier leurs fleuves : Le Front National verrait bien les citoyens renouer avec la navigation grâce à des navettes fluviales. Deux lignes de transport, l'une entre Confluence et l'Île Barbe, l'autre entre Bellecour et la Cité Internationale pourraient faciliter les déplacements quotidiens.    

Car ce que le Front National reproche surtout à Gérard Collomb, c'est "une vision trop idéologique de la ville". Une politique des transports qui privilégie la parole des écologistes et complique singulièrement la vie des automobilistes lyonnais.              

Le FN et les transports

Sur le même sujet

DIRECT VIDÉO. Tour de France 2019 : 6e étape entre Mulhouse et La Planche des Belles Filles

Les + Lus