Cet article date de plus de 7 ans

Dans l’Allier, la carte des nouveaux cantons en discussion

La carte des nouveaux cantons concoctée par le Ministère de l’Intérieur vient d’être transmise aux élus du département de l’Allier : 16 des 35 cantons sont supprimés. Moins d’élus, moins de conseilleurs généraux, est-ce une solution au profit des citoyens ?
Pour instaurer la parité dans les Conseils Généraux, le gouvernement a modifié le mode de scrutin. Chaque canton élira non pas un conseiller général, mais un binôme : Un homme, une femme. On les appelle les cantons « chabada » en écho à la chanson du film de Claude Lelouch.

Au Ministère de l’Intérieur, Il était donc nécessaire de redessiner la carte électorale, en tenant compte de la réalité démographique. Depuis 1801, date de leur création, le tracé des cantons est resté quasiment inchangé. L’Allier passerait ainsi de 35… à 19 cantons, plus vastes et englobant davantage de communes.

Ce projet a été remis le 10 janvier aux 35 actuels conseillers généraux, aux maires et aux présidents d’intercommunalités du département. Ils devront rendre un avis lors d’une session spéciale organisée à Moulins le 7 février. Un débat très attendu car l’Allier, et le Val de Marne, sont actuellement les deux départements présidés par des élus communistes.

Le nombre de cantons, divisé par deux, peut perturber l’équilibre des forces politiques entre le PC jusqu’ici prédominant dans les territoires ruraux, le PS en embuscade qui espère gagner du terrain, et le centre-droit qui a déjà dirigé l’Allier entre 2001 et 2008.

Une quarantaine de départements se sont déjà prononcés sur leur nouvelle carte cantonale. Les Conseils Généraux tenus par l’UMP ou l’UDI (Côte-d’Or, Gard, Aisne, Sarthe) ont voté contre, sauf la Haute-Loire. Quatre départements de gauche ont rejeté le projet (le Puy-de-Dôme, l'Aisne, le Tarn-et-Garonne et la Seine-saint-Denis).

L’objectif de Manuel Valls est de mettre en place ce nouveau scrutin lors des élections de 2015.
Selon la nouvelle loi, les nouveaux cantons doivent compter entre 14 000 et 21 000 habitants. Les élus ruraux craignent pour la survie de leurs cantons qui se dépeuplent.
Selon la nouvelle loi, les nouveaux cantons doivent compter entre 14 000 et 21 000 habitants. Les élus ruraux craignent pour la survie de leurs cantons qui se dépeuplent. © Conseil Général 03


Les nouveaux cantons dans l'Allier :
Bellerive-sur-Allier, Bourbon l'Archambault, Commentry, Cusset, Dompierre sur Besbre, Gannat, Huriel, Lapalisse, Saint-Pourçain sur Sioule, Souvigny, Yzeure, 4 cantons à Montluçon, 2 à Moulins, 2 à Vichy.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique aménagement du territoire